Le groupe informatique ESAS racheté par le français Circet

Avant d'être racheté par Circet, ESAS venait de reprendre le néerlandais NKM.

Le groupe français Circet reprend son homologue belge ESAS pour quelque 250 millions d'euros alors que ce dernier vient de racheter le néerlandais NKM.

Les événements s'accélèrent pour le groupe informatique ESAS. La semaine dernière, il mettait la main sur la société néerlandaise NKM qui conçoit, installe et gère des réseaux haut débit. En parallèle, les actionnaires d'ESAS - la société d'investissement Buysse & Partners (57%) et le management (43%) - discutaient en toute discrétion avec le groupe français Circet.

2 milliards
euros
L'acquisition d'ESAS permettra à Circet d'atteindre les 2 milliards de chiffre d'affaires.

Ce dernier, leader du marché européen des services de télécommunications est présent en France, en Espagne, au Royaume-Uni, en Irlande et en Allemagne. Il restait toutefois absent du Benelux, problème qui sera résolu avec l'acquisition d'ESAS et de NKM. Cette acquisition lui permettra, au passage, d'atteindre les 2 milliards de chiffre d'affaires.

La direction reste aux commandes pour le Benelux

Quant à Buysse & Partners, qui avait repris ESAS il y a quatre ans, il sortira du capital avec une substantielle plus-value. La direction d'ESAS restera aux commandes des activités Benelux du groupe français, les plus connues étant l'installation de décodeurs pour des groupes télécoms tels que Telenet et Proximus.

ESAS entretient et installe également des réseaux coaxiaux et à fibre optique pour les grands opérateurs. Et il a développé ses activités dans les services IoT (Internet of Things) via, entre autres, le placement de compteurs électriques intelligents chez les particuliers ou la gestion d'appareils connectés à Internet pour les entreprises.

L'an dernier, grâce aux acquisitions de BAM Infratechniek Belgium, Teletronika et Dutch Spitters, ESAS affichait un chiffre d'affaires de 165 millions d'euros. Pour 2020, et sans compter NKM, il devrait s'élever à 185 millions, voire à 240 millions en tenant compte de NKM. L'ebitda est attendu entre 31 et 35 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés