Les entreprises en croissance n'ont jamais récolté autant d'argent

Le spécialiste du Big Data Collibra a bénéficié de la plus grosse levée de fonds, avec 48 milllions d'euros collectés.

Au cours du premier trimestre, les business angels ont investi 203 millions d’euros dans les entreprises technologiques et biotechnologiques. Un record.

Au début de l’an dernier, nous écrivions qu’en Belgique, le financement des jeunes entreprises en croissance avait connu un départ en fanfare. En un peu moins d’un mois, les entreprises non cotées des secteurs biotechnologique et technologique avaient réussi à collecter près de 90 millions d’euros. Mais ce record vient d’être battu à plate couture. Cette année, le compteur affichait déjà 154 millions d’euros après un mois. Et après trois mois, l’argent continue de couler à flots.

203 millions
d'euros
Au cours du premier trimestre 2018, les entreprises belges en croissance ont récolté 203 millions d’euros, soit 75% de plus qu’en 2017.

Au cours du premier trimestre, les entreprises belges en croissance ont récolté pas moins de 203 millions d’euros, soit 75% de plus qu’en 2017 (116 millions d’euros) et plus de cinq fois plus qu’en 2013. Au cours des trois premiers mois de cette année-là, les "business angels" belges et étrangers n’avaient investi que 38 millions d’euros dans ces secteurs.

Big data

Tout comme l’an dernier, la plus grosse transaction après les trois premiers mois de 2018 a bénéficié au spécialiste en big data Collibra, qui développe des logiciels pour aider les entreprises à rationaliser, traiter et sécuriser leurs données. La spin-off de la VUB a collecté au début de cette année 48 millions d’euros, soit un peu plus qu’au début de l’an dernier (47 millions d’euros). L’argent venait alors entre autres d’Iconiq Capital et d’Index Ventures, deux fonds de capital à risque qui sont des valeurs sûres dans la Silicon Valley.

Lors du dernier tour de table, la Silicon Valley était une fois de plus au premier rang. Avec une opération de financement de 25 millions d’euros, Miracor Medical occupe provisoirement la deuxième place du classement des plus grandes injections de capitaux. Miracor est d’origine autrichienne, mais a déménagé récemment à Liège, sous l’impulsion de son CEO belge. On compte parmi les investisseurs la société fédérale d’investissement (SFPI), son homologue wallon SRIW et la société d’investissement régionale Meusinvest. Miracor développe un cathéter pour lutter contre l’insuffisance cardiaque.

Showpad, la jeune société gantoise qui développe une plateforme numérique de vente et de marketing, complète le podium avec une levée de capitaux de 20 millions d’euros. Tout comme Collibra, les fonds viennent de l’autre côté de l’Atlantique. Pour Showpad, Insight Venture Partners est impliqué dans la manœuvre. Ce fonds américain est (ou a été) entre autres actionnaire de Twitter, de la plate-forme chinoise de commerce en ligne Alibaba , du site de réservation Trivago, ou encore du fournisseur de repas à préparer, Hello Fresh.

Biotech

L’an dernier, les sociétés de big data occupaient la tête du classement. Avec la révolution numérique, les entreprises disposent de plus en plus de données personnelles de leurs clients. Celles-ci peuvent être utiles si elles sont bien gérées ou utilisées. Cette année, les sociétés de biotech gagnent du terrain. Sur les 203 millions d’euros injectés dans les entreprises en croissance belges au cours du premier trimestre, 90 millions d’euros ont été investis dans des sociétés biotechnologiques.

90 millions
d'euros
90 millions d’euros ont été investis dans des sociétés biotechnologiques en Belgique au cours du premier trimestre de 2018.

Parmi les sept levées de capitaux, cinq sont le fait d’entreprises biotechnologiques. En plus de Miracor Medical, les start-ups Syndesi, Rewind et Convert Therapeutics ont collecté plus de 10 millions d’euros au cours du premier trimestre.

Syndesi Therapeutics, une spin-off du groupe pharmaceutique coté UCB et spécialisée dans les troubles cognitifs, a obtenu 17 millions d’euros de capital de départ, entre autres du géant pharmaceutique Johnson & Johnson . Cet argent doit lui permettre de tester rapidement la sécurité et l’efficacité de ses médicaments sur des humains.

Boehringer Ingelheim et Merck , deux autres géants du secteur, ont à nouveau investi dans Rewind Therapeutics, une spin-off de la KU Leuven. Rewind Therapeutics consacrera ces capitaux à la recherche dans le domaine de la lutte contre la sclérose en plaques.

La société belge Convert Therapeutics a récolté 13,6 millions d’euros, entre autres du fonds d’investissement Droia, et de l’oncologue belge Philippe Lambin, pour financer les recherches et le développement d’un médicament anti-cancer. Droia a été fondé par Luc Verelst. Marc Coucke et Alexandre Van Damme (AB InBev ) font partie des actionnaires du fonds.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect