Les jeux vidéo, porte de secours pour Apple?

©rv

Pour l'hebdomadaire américain Barron's, la prochaine acquisition d'Apple devrait être la firme japonaise Nintendo. Les deux sociétés y seraient gagnantes. La marque à la pomme pourrait imiter son grand rival Microsoft, avec sa Xbox.

Et si le célèbre plombier Mario arborait une pomme croquée sur sa salopette lors de ses prochaines aventures? Ou Link sur son bouclier, à la recherche de la princesse Zelda? Tel est le scénario imaginé par le journaliste Tae Kim dans la dernière édition de l'hebdomadaire financier Barron's. Il estime que le rachat du fabricant japonais de consoles de jeu serait la meilleure solution pour Apple  . Le géant américain souffre aujourd'hui d'une baisse de ses revenus et doit se renouveler. Et pour ça, il peut compter notamment sur son gigantesque trésor de guerre: 237 milliards de dollars en cash (auxquels on retire les 114 milliards de dette).

40 milliards de dollars
Une offre alléchante
Selon l'hebdomadaire Barron's, si Apple offre une prime de 50% sur la valeur de Nintendo, le prix pourrait atteindre 40 milliards de dollars.

Plusieurs noms de potentielles proies circulent depuis plusieurs années, mais Apple n'a jamais franchi le cap. Comme l'a expliqué son CEO Tim Cook à la chaine de télévision CNBC, il manque le "Wow". L'hebdomadaire Barron's pense de son côté que la cible de choix serait Nintendo. "Comme Apple, Nintendo aime gagner de l'argent. Les deux entreprises ont des qualités similaires: des montagnes de cash, des profits énormes, des marques plébiscitées, des clients fidèles et des écosystèmes délicats en termes de logiciels et de services", écrit le journaliste Tae Kim.

Avant la publication de l'article, Nintendo était valorisé environ 34 milliards de dollars en Bourse, avec près de 10 milliards de trésorerie nette. "Si Apple offre une prime de 50% - ce que pourrait intéresser Nintendo - le prix serait d'environ 40 milliards de dollars". Un scénario jugé plausible par les investisseurs. L'action Nintendo a gagné 4,6% ce mardi à la Bourse de Tokyo.

Imiter son grand rival Microsoft

L'opération serait, selon les dires de Tae Kim, bénéfique pour les deux groupes. Apple ferait ainsi son entrée sur le marché en croissance des jeux vidéos. Selon une étude de la société d'analyse Newzoo, le marché des jeux vidéo a atteint 135 milliards de dollars l'année dernière (en hausse de 11%) et pourrait grimper jusqu'à 174 milliards d'ici 2021. Ce qui représente une croissance d'environ 9% par an. "L'industrie des jeux vidéo est l'une des rares à pouvoir soulager Apple", affirme Tae Kim.

"L'industrie des jeux video est l'une des rares à pouvoir soulager Apple"
Tae Kim
journaliste de Barron's

La marque à la pomme pourrait s'inspirer de son grand rival Microsoft  , qui a lancé en 2001 la console de jeux Xbox. Le groupe fondé par Bill Gates a annoncé dans son dernier rapport trimestriel que ses revenus liés aux jeux vidéo ont grimpé de 44%. Quelque 57 millions de joueurs se connectent chaque mois sur la plateforme Xbox Live contre 34 millions côté Sony et sa plateforme PS Plus. "À vous de jouer, Apple"

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect