Publicité

ListMinut veut valoriser sa communauté et devient Ring Twice

©Ring Twice

La plateforme d'économie collaborative ListMinut change de nom et de positionnement pour valoriser sa communauté de talents grandissante.

Cela fait plusieurs années que les fondateurs de ListMinut voulaient adapter leur plateforme et se concentrer sur leur communauté. Le Covid a mis le projet en attente, mais a encore renforcé la volonté de la plateforme de devenir une communauté de talents à part entière, pas juste un annuaire de prestataires. "On se rendait compte qu’il y avait un décalage entre ce qu’on faisait et l’image qu’on avait", explique Jonathan Schockaert, cofondateur de ListMinut. Exit l'ancien nom donc, pour faire place à Ring Twice et mettre en avant les talents et passions des personnes autour de soi.

"Cela comporte toujours un risque un rebranding, mais cela correspond mieux avec ce que nous avons envie de faire."
Jonathan Schockaert
Co-fondateur de Listminut

La plateforme reste un endroit ou trouver un plombier ou un chauffagiste recommandé par d’autres utilisateurs, mais plus seulement. "On ne se rend pas assez compte des talents de chacun. Votre voisine du haut pourrait être une chanteuse d'opéra renommée ou un génie d'informatique et un passionné de bricolage habite peut-être à deux pas de chez vous." On peut presque parler de réseau social de talents même si les interactions physiques entre les utilisateurs restent la raison d'être de la plateforme.

Aujourd’hui, Ring Twice rassemble plus de 280.000 utilisateurs actifs dans une centaine de catégories différentes, allant du bricolage au jardinage en passant par la garde d’animaux. Plus de 36.000 prestataires de services sont actifs et proposent leurs services sur la plateforme en Belgique.

4,8
millions d'euros
Volume de transactions effectuées sur ListMinut en 2020.

Abonnements et volume de transactions en hausse

Ring Twice va conserver son modèle d’abonnement mensuel ou annuel qu’elle a instauré il y a cinq ans et espère embarquer avec elle et convaincre ses utilisateurs. "Cela comporte toujours un risque un rebranding, mais cela correspond mieux avec ce que nous avons envie de faire", confie Jonathan Schockaert. Pour mesurer son impact, Ring Twice se base surtout sur le volume de transactions effectuées sur sa plateforme. En 2020, ce volume était de 4,8 millions d’euros et depuis le début de l’année, il est entre 500.000 et 600.000 euros par mois. Une belle reprise après des mois compliqués durant le Covid où ils ont perdu plus de 80% de leur volume d’activité en quelques jours.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés