Microsoft s'offre Nuance et un futur pour 19,7 milliards de dollars

Microsoft offre 56 dollars par action Nuance, 23% de plus que le cours de clôture de vendredi. ©REUTERS

Microsoft a racheté le groupe américain Nuance Communications, spécialisé dans l’intelligence artificielle, pour 19,7 milliards de dollars. Un choix décisif pour le futur de Microsoft.

Microsoft a décidément grand appétit. Alors qu'il convoitait déjà le service de discussion Discord et le réseau social Pinterest, le géant de l'informatique vient d'annoncer le rachat de Nuance, pour ce qui constitue la deuxième plus grosse acquisition de son histoire, après LinkedIn en 2016. À l’époque, l’entreprise fondée par Bill Gates avait déboursé 26,2 milliards de dollars pour s’offrir le réseau social dédié aux professionnels. L'an passé, Microsoft avait aussi réalisé une acquisition importante avec le rachat de ZeniMax, la maison-mère de l'éditeur de jeux vidéos Bethesda Softworks, pour 7,5 milliards de dollars.

1,48
milliard de dollars
L'année passée, Nuance a enregistré un chiffre d'affaires de 1,48 milliard de dollars.

Microsoft, qui avait fait une première approche dès décembre dernier selon une source proche du dossier, est aujourd’hui disposé à débourser 56 dollars par action pour Nuance, 23% de plus que le cours de clôture de vendredi.

Nuance représente le futur de Microsoft. L'entreprise basée à Burlington dans le Massachusetts est spécialisée dans les solutions d'intelligence artificielle de conversation, les secteurs de la santé, des services financiers et des télécommunications. Elle offre notamment des services de retranscription des échanges oraux lors de téléconsultations. L'année passée, elle employait quelque 7.100 personnes et a enregistré un chiffre d'affaires de 1,48 milliard de dollars.

Trophée pour Microsoft

Cela fait plusieurs années que Microsoft tente de s’implanter dans le secteur des soins de santé, vendant notamment davantage de logiciels cloud aux hôpitaux et aux médecins.  Nuance et sa technologie vocale y est déjà bien implantée puisqu'elle fournit des logiciels pour de nombreuses entreprises actives dans le secteur de la santé.

"Nuance est au milieu d'un redressement stratégique sans précédent ces dernières années sous la direction du PDG Mark Benjamin et nous pensons que la société représente un atout unique sur le front des soins de santé pour Microsoft."
Dan Ives
Analyste chez Wedbush

Selon Dan Ives, analyste chez Wedbush, l'accord de Nuance constitue d'ailleurs un trophée pour Microsoft. "Nuance est au milieu d'un redressement stratégique sans précédent ces dernières années sous la direction du PDG Mark Benjamin et nous pensons que la société représente un atout unique sur le front des soins de santé pour Microsoft."

Healthtech

Les deux entreprises ont aussi déjà collaboré dans le domaine de la télémédecine, un secteur qui a profité de la pandémie pour se développer plus rapidement. Le géant de Redmond a également intégré l'an dernier à son logiciel de communications Teams le programme Dragon Ambient eXperience de Nuance Communication qui permet la retranscription des conversations médicales à distance.

C'est ce type d'applications dans le domaine de la healthtech qui intéresserait particulièrement Microsoft. Les deux entreprises pourraient ainsi développer des technologies qui permettraient de retrouver certains mots dans des enregistrements de dossiers médicaux afin de faire des suggestions plus précises aux docteurs dans le traitement des patients. Cet achat permet à Microsoft de ne pas devoir développer elle-même cette technologie, un gain de temps et d'argent.

"Nuance fournit la couche d'intelligence artificielle au point de livraison des soins de santé", a résumé Satya Nadella, le CEO de Microsoft. "L'IA est la priorité la plus importante de la technologie et les soins de santé constituent son application la plus urgente." Nuance sera intégré au sein de la branche cloud et intelligence artificielle de Microsoft, sous la direction de Scott Guthrie.

Le cours de l'action Nuance bondissait de 16,85% à l'ouverture de Wall Street, tandis que Microsoft encaissait un léger recul (-0,15%).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés