Publicité

Microsoft sonne le glas de son navigateur Internet Explorer

Le navigateur Internet Explorer tirera sa révérence le 15 juin 2022. ©ANP XTRA

Largement déserté au profit de ses concurrents, Internet Explorer, le navigateur de Microsoft, va être remplacé par Microsoft Edge.

C'est une page qui se tourne dans le monde presque infini du web. Le célèbre navigateur de Microsoft, Internet Explorer, tirera bientôt sa révérence après avoir accompagné les internautes depuis 27 ans. Date fatidique de sa mise au placard: le 15 juin 2022.

3,4%
Avec ses maigres 3,4% de parts de marché, Edge, le nouveau navigateur de Microsoft, n'arrive qu'en quatrième position, derrière Chrome (65%), Safari (19%) et Firefox (3,6%).

"Nous annonçons que le futur d'Internet Explorer sur Windows 10, c'est Microsoft Edge", a déclaré le géant de l'informatique sur son blog mercredi, avant de vanter les mérites de cet autre navigateur. Il est "plus rapide, plus sûr et offre une expérience de navigation plus moderne", tout en étant "compatible avec les sites web et applications plus vieilles", a affirmé la société.

S'il n'y aura plus de support technique pour Internet Explorer dès juin de l'année prochaine, que les nostalgiques se rassurent: les sites conçus pour ce navigateur fonctionneront sous Edge au moins jusqu'en 2029, a promis la firme de Seattle. Pour cause: de nombreuses organisations "ont un nombre étonnamment élevé de sites web" fondés sur l'ancienne technologie. "Les entreprises ont en moyenne 1678 applications d'ancienne génération", assure Microsoft.

Loin derrière ses concurrents

Si le membre du cercle fermé des Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) en profite pour mettre en avant son nouveau navigateur, cette mort annoncée est surtout un aveu d'échec, Internet Explorer ayant progressivement cédé du terrain à ses concurrents nés dans la Silicon Valley.

"Ce navigateur semble vieux et dépassé de nos jours, mais à l'époque tout le monde en avait besoin."
Un internaute

Chrome, le navigateur de Google, revendique ainsi près de 65% des parts de marché mondiales, d'après Statscounter. Safari, celui d'Apple, arrive en deuxième position avec quasiment 19% des parts en avril 2021. Arrive en troisième position le célèbre renard Firefox (3,59%), de la fondation Mozilla, tandis que "le nouveau" Edge ne pointe qu'en quatrième position, avec ses maigres 3,39%.

La cible de railleries

Preuve de cette désuétude de Microsoft, de nombreux internautes ont posté des messages de condoléances ironiques sur Twitter jeudi, en référence aux plaisanteries dont Internet Explorer faisait l'objet depuis des années.

"Paix à ton âme Internet Explorer. Je ne l'utilisais jamais, mais quand il sera mort on ne pourra plus se moquer de lui", a ainsi commenté Arcader UwU. "Je me souviens de quand je m'en servais pour télécharger Chrome à chaque mise à jour de Windows", a raillé Hrishikesh Pardeshi. "Ce navigateur semble vieux et dépassé de nos jours, mais à l'époque tout le monde en avait besoin", a tenté TheCool_ColdMan.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés