Les chiffres de Netflix déçoivent Wall Street

©REUTERS

Le géant du streaming voit sa clientèle s'éroder en Amérique du Nord face à une concurrence accrue. De quoi peser sur son action en bourse.

Netflix a dévoilé ses résultats mardi soir, après la clôture des marchés américain. Le géant du streaming a notamment déclaré tabler sur 3,5 millions de nouveaux abonnés au troisième trimestre. Un chiffre inférieur aux estimations de Wall Street, qui s'attendait à 5,51 millions d'abonnés payants supplémentaires, selon les données IBES de Refinitiv.

L'action Netflix a perdu 3,28% ce mercredi à Wall Street.

Le géant du streaming est notamment confronté à une concurrence intense, alors que les gens ont également de moins en moins tendance à rester à la maison. En 2020, Netflix a ainsi largement bénéficié des confinements liés à la crise sanitaire et de son statut de pionnier bien établi du streaming. 

"Netflix semble avoir atteint la saturation de son marché aux États-Unis"
Eric Haggstrom
analyste chez eMarketer

Saturation du marché

"Netflix semble avoir atteint la saturation de son marché aux États-Unis", estime l'analyste Eric Haggstrom de eMarketer. Il reconnaît que l'entreprise a été "capable de monter les prix et d'augmenter ses revenus malgré la compétition accrue de la part de services moins chers", mais constate que "Netflix a perdu des parts de marché significatives face à Disney".

Si le groupe a enregistré 1,54 million d'abonnés supplémentaires au cours du second trimestre, pour porter sa clientèle totale à 209 millions, c'est surtout la perte de quelque 430.000 abonnés sur le marché nord-américain (États-Unis et Canada) qui a retenu l'attention des analystes. Sur le plan financier, la plateforme a engrangé 7,3 milliards de dollars (+19,4%) de chiffre d'affaires pour un résultat net de 1,35 milliard de dollars.

430.000
abonnés perdus en Amérique du Nord
Au cours du deuxième trimestre, Netflix a perdu 430.000 abonnés aux États-Unis et au Canada.

Nouvelles sources de revenus

Pour améliorer ses recettes, Netflix entend se diversifier, avec un magasin en ligne de produits dérivés et le recrutement ce mois-ci d'un responsable en charge des jeux vidéo que le groupe veut également ajouter à son offre.

"C'est une bonne tactique pour conserver et même attirer à la marge de nouveaux abonnés payants", a réagi sur Twitter l'investisseur Gene Munsters de Loup Ventures. "En tout il y a environ 2 milliards de joueurs mensuels dans le monde."

"De nouvelles sources de revenus comme les produits dérivés et de potentiels expérimentations futures comme des sorties en salle, des podcasts et des jeux vidéo pourraient apporter de la croissance", abonde Eric Haggstrom. "Mais le succès dans ces domaines est loin d'être assuré."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés