Publicité
Publicité

Netflix et Disney+, les grands gagnants du confinement

Netflix a vu son nombre d'utilisateurs fortement augmenter durant le premier trimestre en raison du confinement lié à la crise du Covid-19. ©Alexander Heinl/dpa

Netflix a publié les résultats du premier trimestre 2020 et affiche une nette hausse des inscriptions à +22,8%. De son côté, Disney+ a dépassé ses objectifs de nouveaux inscrits sur sa plateforme grâce à l’ouverture de nouveaux marchés en plein confinement.

La référence de la vidéo en streaming Netflix a publié mardi ses résultats pour le premier trimestre de 2020. L’entreprise est sans doute l’une des rares qui, d’un point de vue business, peut remercier les mesures de confinement. Bloquée désormais la plupart du temps à la maison, une bonne partie du monde a du temps à tuer, et cela s'observe dans les chiffres de la plateforme. Netflix observe une hausse du nombre d’utilisateurs de 22,8% par rapport à l’année dernière à la même période. Depuis le début de l’année, Netflix a enregistré 17,77 millions de nouveaux utilisateurs. C’est beaucoup plus qu’anticipé. Avant que le mot confinement ne fasse partie du langage commun, le management de l’entreprise tablait plutôt sur une hausse de 7 millions. "Notre nombre d’abonnés a connu une accélération temporaire due au confinement", confirme dans un communiqué la société qui sait que le phénomène ne durera pas dans le temps.

182,9
millions
C'est le nombre d'abonnés Netflix dans le monde.

Aujourd’hui, 182,9 millions de personnes dans le monde disposent d’un compte Netflix. En termes de revenus, cela représente 5,77 milliards de dollars de chiffre d’affaires depuis le début de l’année. Le bénéfice est également en hausse à 709,1 millions de dollars. Mais si les chiffres sont bons, la pandémie a forcément aussi ses influences négatives sur la gestion de l’entreprise. Netflix doit reporter ses tournages, ce qui pourrait avoir des conséquences sur les prochaines sorties.

Déjà 50 millions d’abonnés Disney+

Sans réelle surprise, Netflix n’est évidemment pas le seul acteur du secteur à ‘profiter’ du confinement. Disney+ est d’ailleurs probablement encore un plus grand gagnant. La toute jeune plateforme, lancée il y a seulement quelques mois aux Etats-Unis, avait prévu de s’ouvrir au reste du monde fin mars. Après un report de quelques jours dans certains pays afin d’éviter la surcharge sur les réseaux, l’offre de Mickey est désormais disponible en Inde et dans sept pays européens (mais pas encore la Belgique qui attend toujours une date précise de lancement, prévu cet été).

"C’est de bon augure pour notre expansion."
Kevin Mayer
Président de Disney

Les nouveaux marchés ont dépassé toutes les attentes. En quelques semaines, Disney+ a atteint les 50 millions d’abonnés à travers le monde. Une barre symbolique que les analystes voyaient plutôt atteinte en 2022. "C’est de bon augure pour notre expansion", a expliqué Kevin Mayer, le président de Disney. L’ambition d’atteindre au moins 60 millions d’utilisateurs pour 2024 semble presque acquise. A titre de comparaison, la plateforme Hulu, lancée en 2013 et depuis rachetée par Disney, ne compte 'que' 30 millions d’utilisateurs.

Disney+ surpasse par ailleurs déjà son rival Netflix dans certaines parties du globe. En Inde, il est parvenu en moins d’un mois à attirer 8 millions d’utilisateurs sur sa plateforme. De son côté, Netflix, qui est présent sur ce marché depuis 2016, ne parvient toujours pas à décoller, avec seulement deux millions d’inscrits. Disney+ a encore pas mal de marchés à découvrir, à commencer par l’Amérique latine et le Japon où les lancements de la plateforme sont prévus pour la fin de l’année.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés