Netflix sanctionné en Bourse

©AFP

Netflix a publié des résultats trimestriels décevants. Le groupe enregistre une progression du nombre de ses abonnés plus faible que prévu. Le titre, qui a dégringolé de 12% à l'ouverture, réduit ses pertes.

Le spécialiste de la vidéo en ligne Netflix a publié des résultats trimestriels décevants. Le nombre d'abonnés a progressé moins que prévu au cours du deuxième trimestre avec 5,2 millions de nouveaux inscrits, soit le même nombre qu'au deuxième trimestre de l'an dernier, mais inférieur aux prévisions de 6,2 millions. Le nombre d'abonnés de Netflix s'élève désormais à 130 millions.

Le géant du streaming, qui reste confiant dans la croissance à long terme, affirme avoir surestimé le rythme des nouveaux inscrits d'avril à juin.

→  L'action Netflix, qui a chuté de plus de 12% à Wall Street à l'ouverture ce mardi, réduit ses pertes en milieux de séance. Ce plongeon intervient toutefois après plusieurs mois d'ascension. Certains analystes mettent en avant un effet "distraction" lié à la Coupe du Monde de football.

La société a gagné 670.000 nouveaux abonnés aux Etats-Unis, ce qui est bien en deçà des estimations des analystes (1,19 million de nouveaux inscrits). A l'international, Netflix a engrangé 4,47 millions de nouveaux inscrits, alors que les analystes tablaient sur 4,97 millions.

Au cours du deuxième trimestre terminé le 30 juin dernier, le bénéfice net du groupe s'est établi à 384,3 millions de dollars, soit 85 cents par action, contre 65,6 millions de dollars (15 cents par action) sur la même période de l'exercice précédent.

Les recettes totales du géant du streaming ont augmenté de 40,2% pour atteindre 3,91 milliards de dollars, alors que les analystes avaient prévu des revenus de 3,94 milliards de dollars.

Netflix, qui fait face à la concurrence du service Pime Video d'Amazon et de Hulu, a beaucoup investi ces derniers temps pour renforcer son contenu original dans différentes langues ainsi que renforcer sa présence internationale.

Tout au long de l'année 2018, l'entreprise investira entre 7,5 et 8 milliards de dollars dans la production de ses propres séries et films, avec lesquels il tente d'attirer de nouveaux abonnés.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content