Odoo passe le cap des mille employés

Fabien Pinckaers regrette un manque d'enseignement de la programmation dès le plus jeune âge ©Odoo

Odoo dépasse les 500 personnes en Belgique. Mais le développeur wallon peine à trouver les talents nécessaires pour suivre la croissance de ses activités.

Double cap symbolique pour ce qui se profile comme la prochaine licorne wallonne. Odoo vient d'engager son 1.000e employé au niveau mondial et le 500e en Belgique. "Avant nos campagnes de recrutement, nous recevions une quinzaine de candidatures par semaine. Après le lancement, nous sommes passés à 90 CV. Aujourd'hui, nous avons une vitesse de croisière de 50 postulants", précise Fabien Pinckaers, le CEO fondateur d'Odoo.

Malgré le succès des campagnes de recrutement (qui promettaient notamment 10.000 euros cash en prime d'engagement), Odoo reste largement en dessous de ses objectifs. Sur les douze derniers mois, l'entreprise a enrôlé une moyenne de 7 programmeurs par mois. "Notre objectif était de 120 personnes. Mais nos besoins réels se situent aux alentours de 200, compte tenu de notre croissance de 60%!", poursuit Pinckaers.

Dans les écoles

Le problème réside dans le manque de talents sur le marché, mais aussi plus en amont. "Le développement informatique n'est pas assez enseigné dans les écoles, dès le plus jeune âge", affirme Pinckaers, convaincu que cette discipline développe la créativité, mais aussi une logique et une réflexion cartésienne très utiles pour le management et l'esprit d'entreprise.

"Le développement informatique n'est pas assez enseigné dans les écoles, dès le plus jeune âge."
Fabien Pinckaers
CEO d'Odoo

Pour recruter des développeurs, Odoo va lancer une nouvelle campagne, avec une prime de 5.000 euros à l'engagement. Elle va aussi les chercher à l'étranger, notamment au Maroc. Le manque de développeurs ne devrait pas remettre sa croissance en cause à court terme, mais pourrait poser problème sur le long terme, estime Pinckaers.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés