Offensive de Huawei en justice contre la "tyrannie" des USA

©AFP

Huawei a saisi en référé un tribunal des Etats-Unis. Le géant chinois veut faire déclarer "anticonstitutionnelle" la loi sur la défense nationale adoptée l'an dernier aux Etats-Unis et que Pékin dénonce comme une loi ciblant les activités chinoises.

Huawei lance une nouvelle offensive face à l'administration Trump. Il a demandé à un tribunal américain d'annuler l'interdiction "tyrannique" faite aux administrations fédérales d'acheter ses équipements.

"Le gouvernement américain n'a fourni aucune preuve montrant que Huawei représente une menace pour la sécurité. Il n'y a ni arme, ni fumée. Uniquement des suppositions", a indiqué Song Liuping, le responsable juridique de l'entreprise.

Le groupe avait déposé une plainte en mars au Texas, estimant que le Congrès américain n'avait jamais pu fournir de preuves pour justifier les restrictions "anticonstitutionnelles" qui le visent.

"Cette façon de faire consistant à utiliser la législation au lieu de juger est un acte tyrannique et est explicitement interdit par la Constitution américaine", a souligné le responsable juridique de Huawei.

Le contexte

L'annonce intervient au moment où le groupe chinois, leader mondial incontesté de la 5G (la cinquième génération de réseaux mobiles), est visé par une nouvelle salve d'attaques de la part de Washington. En pleine guerre commerciale sino-américaine, l'administration Trump a placé Huawei sur une liste de sociétés suspectes auxquelles il est interdit de vendre des équipements technologiques. Cela menace la survie même de l'entreprise: Huawei dépend largement pour ses téléphones de composants fabriqués aux Etats-Unis.

"Ne pensez pas qu'aimer Huawei signifie aimer ses téléphones"

Déclaration choc du patron de Huawei, Ren Zhengfei, à la télévision chinoise. L'homme fort du groupe aux prises avec les autorités américaines affirme acheter des iPhone pour les membres de sa famille.

"L’iPhone a un bon écosystème et quand ma famille est à l’étranger, je leur achète toujours des iPhone, donc on ne peut pas penser que l’amour pour Huawei signifie aimer les téléphones Huawei."

On rappelle toutefois que Huawei a été placé sur liste noire par la Maison-Blanche. Depuis, les acteurs américains et autres de la téléphonie tournent le dos au constructeur chinois. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n