Où en est le "grand projet" d'Agfa-Gevaert?

©Siska Vandecasteele

Cela fait un an qu'Agfa-Gevaert se penche sur la filialisation de son activité d'imagerie médicale. La publication des résultats trimestriels mercredi matin sera, peut-être, l'occasion d'en savoir plus sur l'état d'avancement de ce projet.

Agfa-Gevaert , le groupe de technologie d’imagerie coté sur Euronext Bruxelles, va livrer ses résultats de son deuxième trimestre mercredi avant l’ouverture des marchés. Globalement, les analystes ne sont guère optimistes sur la robustesse de ceux-ci et tablent plutôt sur une baisse des principaux indicateurs.

Ainsi, selon leurs estimations, le chiffre d’affaires devrait-il baisser de 4,3% par rapport au même trimestre de 2017 à 595 millions d’euros. L’Ebit récurrent devrait passer de 47 millions d’euros à 38 millions et le résultat net de 27 millions à 10 millions d’euros. Des perspectives peu encourageantes…

"La décision de rationaliser le portefeuille de pré-presse de la division Agfa Graphics et le déclin de certains produits pourraient, à nouveau, peser sur les ventes du groupe", explique Guy Sips de KBC Securities. Par contre, les activités de film "hardcopy" du département Healthcare devraient voir leurs ventes s’améliorer suite à la réorganisation des canaux de distribution en Chine l’an dernier, note l’analyste.

Il estime qu’Agfa devrait maintenir son ambition d’atteindre une marge de son Ebitda récurrent de 10% sur les revenus, en moyenne, dans les années à venir comme le groupe l’a mentionné lors de la publication de ses résultats annuels de 2017 en mars dernier.

Peut-être que la publication de résultats de la première partie de l’exercice sera-t-elle aussi l’occasion pour le groupe dirigé par Christian Reinaudo de faire le point sur le projet qui concerne la division Healthcare IT spécialisée dans l’imagerie médicale.

La filialisation de l'imagerie médicale

On se souviendra que quelques mois après l’échec du rachat d’Agfa-Gevaert par l’Allemand CompuGroup, le conseil d’administration du groupe de Morstel a demandé, il y a désormais tout juste un an, à la direction d’étudier comment organiser la division HealthCare IT en entité légale indépendante au sein du groupe. En octobre 2017, il a été décidé d’initier les premiers pas pour l’exécution de ce plan qui devrait permettre à cette division de se focaliser sur les grands marchés attractifs dans lesquels elle est déjà active.

Depuis lors, peu d’informations ont filtré sur ce projet. Guy Sips espère que la réunion avec les analystes qui suivra la publication des résultats permettra d’en savoir un peu plus sur son état d’avancement. Il reste à "accumuler" sur la valeur avec un objectif de cours de 4,7 euros. Deux autres brokers suivent la valeur. Degroof Petercam et ING recommandent de la conserver, mais visent des cours différents: 3,95 euros pour le premier et 3,40 euros pour le second.

Activiste

Ce matin, le titre progressait de 0,7% à 4,03 euros. Depuis le début de l’année, il totalise un modeste gain de 3,7%. Par contre, sur les trois derniers mois, il a bondi de 36%! L’entrée dans le capital d’Agfa d’un actionnaire activiste début juillet -Ownership Capital a déclaré détenir une participation de 7,5%- a donné des ailes au titre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n