Où en sont les entreprises wallonnes avec le numérique?

Seule une entreprise wallonne sur deux utilise un pare-feu pour protéger son réseau, selon une enquête de l'Agence du numérique. ©Antonin Weber / Hanslucas

Les entreprises wallonnes ont encore du pain sur la planche pour atteindre une maturité numérique. L'Agence du numérique lance le DigiScore pour faire bouger les choses.

Quand on parlait de maturité numérique des entreprises en Belgique il y a quelques années, on évoquait uniquement le pourcentage de celles possédant un ordinateur ou étant connectées à Internet. Fort heureusement les outils de mesure de cette maturité ont évolué. À l'image de la version 2020 du baromètre numérique que vient de publier l'Agence du numérique (ADN).

Ce nouveau baromètre montre une progression des entreprises wallonnes en la matière tout en mettant en évidence d’importants progrès à réaliser dans plusieurs domaines clés. En effet, 28% des entreprises wallonnes sont toujours en situation de "fracture numérique". Un chiffre qui s’explique principalement par le nombre important de très petites entreprises en Wallonie. Cette fracture numérique concerne majoritairement des secteurs comme l’horeca et l’agriculture, qui n’ont ni les ressources ni le temps de pouvoir se consacrer à leur stratégie numérique, nous précise-t-on du côté de Digital Wallonia.

64%
des entreprises
Seulement 64% des entreprises protègent leurs ordinateurs par un mot de passe.

La sécurité n'est pas une priorité

De manière très surprenante, la sécurité informatique ne semble toujours pas être une priorité pour les entreprises wallonnes. Alors que le nombre de cyberattaques ne fait qu'augmenter et concerne de plus en plus des petites structures, seulement 12% des entreprises sont assurées contre les conséquences d’un problème informatique. Pourtant, 38% d'entres-elles ont déjà été victimes d’un incident ou d’une cyberattaque.

Cela n'a pas l'air d'inquiéter les dirigeants d'entreprises wallons puisque même les sécurités de base ne semblent pas être la norme. Seule une entreprise sur deux (54%) utilise un pare-feu pour protéger son réseau contre d’éventuelles intrusions malveillantes. Dernier chiffre interpellant en la matière: seulement 64% des entreprises protègent leurs ordinateurs par un mot de passe.

Gestion des données et marketing digital

Un autre axe clé de la transformation digitale d'une entreprise, c'est la gestion des données. Là encore, il reste du travail. À peine 35% des entreprises affirment avoir centralisé/intégré leurs "données business" (stocks, commandes, clients, livraisons). Ce taux est faible, mais les besoins de centralisation de l’information sont fortement liés à la taille de l’entreprise. On constate d'ailleurs que 71% des entreprises employant 10 travailleurs et plus ont réalisé l’intégration de leurs données.

27%
des entreprises
Plus d’un quart des entreprises sont présentes sur une ou plusieurs plateformes commerciales.

Au niveau du marketing digital, il y a une légère progression, mais les entreprises wallonnes semblent encore loin d’un niveau de base. Seulement 21% d’entres elles déclarent recourir au marketing digital. Même si ce taux s’améliore par rapport à 2018 (+5%), il reste très faible.

Une question de taille

À la lecture du rapport publié par l'ADN, on peut parfois prendre peur. Exemple avec les sites internet: il n'y a que 45% des entreprises wallonnes qui possèdent un site web, selon le rapport. Pour se rassurer, il faut se plonger un peu plus dans les chiffres. On découvre ainsi que si l'on ne prend que les entreprises employant 10 travailleurs et plus, le pourcentage grimpe à 84%, un score reflétant mieux la réalité.

On notera tout de même que plus d’un quart des entreprises (27%) sont présentes sur une ou plusieurs plateformes commerciales (resto.be, TripAdvisor, Booking, Autoscout24, eBay, Amazon, Trivago, etc.).

L'influence de la crise sanitaire

Outre les indicateurs classiques de maturité numérique mesurés en février, l’ADN a procédé en juin 2020 à une seconde collecte de données auprès des entreprises. Elle a pu dégager les premières tendances de l'impact de la crise sanitaire sur les entreprises wallonnes.

Les entreprises semblent attendre particulièrement une réduction des coûts de connectivité fixe et mobile et un accès plus large à une connectivité à très haut débit.

On voit ainsi que 60% d'entre-elles ont maintenu leurs activités, au moins partiellement, pendant la période de confinement imposée suite à la crise du Covid-19. Les premiers éléments de l'enquête confirment l’importance du numérique dans le maintien de ces activités, voire dans leur développement.

Dans ce contexte de crise, le coup de sonde de l'ADN auprès des entreprises wallonnes est sans appel. Elles réclament massivement différentes aides, notamment en matière de connectivité. Les entreprises semblent attendre particulièrement une réduction des coûts de connectivité fixe et mobile et un accès plus large à une connectivité à très haut débit.

Se comparer à ses concurrents

L'ADN ne se limite pas à observer les choses, elle lance aussi un outil gratuit d’évaluation en ligne pour les entreprises: le DigiScore. Le but? Mesurer leur maturité numérique suivant 4 axes: l’infrastructure IT, les ressources humaines, la digitalisation des processus et la stratégie commerciale. L’outil propose à ceux qui s'y connectent de se comparer à l’ensemble des entreprises wallonnes et à celles présentant les mêmes caractéristiques. Les entreprises se voient proposer ensuite des recommandations et un suivi pour les aider à passer à l'action.

L’ADN et son directeur, Benoit Hucq, espèrent faire de ce DigiScore un outil de référence pour l'évaluation et le suivi des entreprises wallonnes dans leur transformation digitale.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés