Publicité

Panne mondiale: Facebook a perdu 47 milliards de dollars de capitalisation en une séance

"Ce site est inaccessible", "impossible de trouver l'adresse du serveur", a indiqué, pendant près de 6 heures, le site de Facebook à de nombreux utilisateurs ce lundi. ©AFP

Facebook et ses applications Instagram, WhatsApp et Messenger ont subi une panne mondiale lundi. À Wall Street, l'action Facebook a cédé près de 5%.

La panne aura duré près de 6 heures; autant d'heures où toutes des applications détenues par Facebook, à savoir Facebook lui-même, Instagram, WhatsApp et Messenger, étaient inaccessibles à travers le monde. À la clôture de Wall Street, l'action chutait de 4,90%, effaçant sur une seule séance 47,31 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Le géant américain du numérique a indiqué que cette panne mondiale était due à un "changement de configuration erroné".

L'interface Facebook affichait un message d'erreur, alors que Whatsapp et Instagram s'affichaient, mais n'offraient toutefois pas la possibilité de mettre à jour le contenu ou d'envoyer des messages et des photos. 

Le géant américain du numérique a indiqué lundi soir sur son blog que cette panne mondiale était due à un "changement de configuration erroné". Il n'a toutefois pas précisé si ce changement était planifié.

Plus tôt, des experts en sécurité informatique n'écartaient pas l'hypothèse théorique d'un sabotage. Une attaque venant de l'extérieur leur semblait beaucoup moins plausible, car supposant une coordination massive ou une technique très innovante.

"À toutes les petites et grandes entreprises, familles et personnes qui dépendent de nous, je suis désolé", a écrit sur Twitter le directeur de la technologie de Facebook, Mike Schroepfer, ajoutant qu'il pourrait falloir du temps pour "revenir à 100%".

Action sanctionnée

L'action était déjà à la baisse à l'ouverture de Wall Street, après que Frances Haugen, une lanceuse d'alerte et ancienne employée de Facebook, a accusé, lors d'une interview diffusée pendant le weekend sur la chaîne CBS, le réseau social d'avoir privilégié ses intérêts aux dépens de ses abonnés et du contrôle des contenus haineux et de la désinformation.

545.000
dollars par heure
La société Standard Media Index estime que, durant cette panne, Facebook a perdu environ 545.000 dollars (469.000 euros) par heure de revenus publicitaires.

Les autres valeurs de la Big Tech - Apple, Microsoft, Amazon et Alphabet - ont toutes cédé entre 2 et 3% ce lundi à Wall Street, pénalisées par la hausse des rendements obligataires. Quant à Mark Zuckerberg, patron du groupe, il a vu sa fortune chuter potentiellement de plus de 6 milliards de dollars en quelques heures.

Facebook, deuxième plus grande plate-forme publicitaire en ligne au monde, a perdu environ 545.000 dollars (469.000 euros) par heure de revenus publicitaires pendant la panne, selon les estimations de la société Standard Media Index.

Le réseau social avait déjà subi des pannes de grande ampleur en mars et juillet derniers. Ces pannes avaient eu un impact très relatif à long-terme sur la croissance des revenus du groupe.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés