Publicité

Pourquoi Berenberg est si optimiste sur Umicore

©Photo News

Le broker Berenberg affiche désormais l'objectif de cours le plus élevé sur Umicore parmi tous les analystes. Voici ce qui motive son enthousiasme sur la valeur.

L’action Umicore a touché un nouveau plafond à 53,40 euros ce vendredi matin et poursuit donc sa remarquable trajectoire boursière. Depuis le début de l’année, elle affiche un gain de 32,6% contre 3,22% pour le compartiment chimique du Stoxx 600 et un recul de 3,6% pour le Bel 20 dont elle fait partie. Si on prend davantage de recul, la performance est plus éblouissante encore: +70% sur un an et +147% sur trois ans.

Aujourd’hui, le coup de pouce est venu de Berenberg. Le broker est passé dans le camp des fans de la société avec une recommandation à "acheter" et surtout avec un "target" sur douze mois de 61 euros (contre 48 euros avant) qui est le plus élevé parmi tous les analystes qui suivent la valeur. Actuellement, l’objectif de cours moyen approche 50 euros ce qui est inférieur au prix actuel.

Recyclage des batteries électriques

Sebastian Bray de Berenberg estime qu’en plus de sa part de marché de 50% dans les matériaux pour batteries (nickel, manganèse et cobalt), Umicore va prendre une bonne place dans le recyclage des batteries électriques après 2020. Il s’attend à ce que le groupe annonce un investissement de 280 millions d’euros dans une usine d’hydrométallurgie en 2020/2021 ce qui serait suffisant pour lui donner une part de marché d’un tiers en 2025.

"Le groupe est dans une phase de transition passant du recyclage traditionnel vers une action technologique orienté sur les batteries", souligne-t-il.

Révision des prévisions

L’analyste se dit par ailleurs convaincu qu’une révision à la hausse de la guidance d’un Ebit de 700 millions d’euros en 2020 n’est qu’une question de temps. Il estime qu’elle devrait intervenir dans les 12 mois et table dans ses prévisions sur un chiffre de 817 millions. En avril dernier, souvenez-vous, la société dirigée par Marc Grynberg avait déjà relevé ses prévisions d’Ebit récurrent pour 2018.

Le cours actuel qui tutoie des sommets ne freine pas l’enthousiasme de Sebastian Bray. Certes, il constate que l’indice européen des valeurs chimiques se traite avec un P/E (rapport cours/bénéfice) de 15 tandis que celui d’Umicore atteint déjà 20,5. Mais, selon ses estimations, le taux de croissance annuel moyen de l’Ebit entre 2020 et 2025 devrait atteindre 12% soit le double du secteur. En outre, le P/E d’Umicore ne représente qu’une prime d’un tiers par rapport aux concurrents dans leur ensemble malgré des returns similaires et une croissance doublée des bénéfices.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés