Promis, Apple ne vous écoutera plus

©Bloomberg

Apple va renoncer à écouter les conversations de ses utilisateurs avec son assistant vocal. La société le faisait uniquement pour une petite partie des activations de Siri. Mais sans prévenir ses utilisateurs.

Apple va, au moins temporairement, se boucher les oreilles. Suite à un reportage du journal britannique The Guardian, expliquant que la firme à la pomme écoutait certaines bribes de conversations de ses utilisateurs avec son assistant vocal Siri, l’entreprise vient d’annoncer mettre fin à cette pratique.

Améliorer la qualité de Siri

Bien que contestable, Apple justifiait le procédé. Il permettait à l’entreprise de développer la qualité de son assistant, d'améliorer les réponses et le principe de dictée vocale. Pour cela, des travailleurs de la firme avaient ainsi accès à des courts extraits d’enregistrements d’une trentaine de secondes. Le hic, c’est que tout cela se faisait sans aucune indication claire, les utilisateurs n’étaient donc pas au courant. Discutable évidemment sur les questions de vie privée, le procédé n’est toutefois pas vraiment exceptionnel. Il y a quelques mois, le site d’information Bloomberg annonçait qu’Amazon avait aussi recours à ce procédé pour le développement de son assistant vocal "Alexa". Début juillet, c’était au tour de Google d’avouer également écouter les enregistrements de ses utilisateurs.

"Seulement une petite partie des activations de Siri, moins d’un pourcent, étaient écoutées et seulement quelques secondes étaient analysées"
Apple

Interrogé sur la question, Apple expliquait au journal britannique que "seulement une petite partie des activations de Siri, moins d’un pourcent, étaient écoutées et seulement quelques secondes étaient analysées". De quoi néanmoins avoir accès à une série de données plutôt privées comme des conversations contenant des informations médicales ou confidentielles, affirme le travailleur de chez Apple interrogé par The Guardian. 

Par ailleurs, en plus d’être écoutés, les enregistrements étaient également, selon le site américain spécialisé The Verge, stockés durant six mois sur les serveurs de l’entreprise, en étant toutefois anonymisés. Une pratique qu’Apple devrait également arrêter.

Concrètement, l’entreprise a annoncé le développement prochainement d’une mise à jour de Siri qui permettra aux utilisateurs de préciser s’ils souhaitent ou non donner accès à leurs conversations avec Siri. De son côté, Google a également récemment annoncé mettre fin temporairement aux écoutes. Amazon n’a en revanche encore rien annoncé de comparable.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect