Publicité

Proximus franchit la barre des 10% de couverture avec sa fibre

Proximus veut équiper 70% de la Belgique en fibre optique d'ici 2028. ©BELGAIMAGE

Avec 7.400 raccordements atteints par semaine, Proximus a franchi le cap des 621.000 foyers et entreprises équipés en fibre optique, soit 10% de la population belge.

Alors que Proximus annonçait cette semaine le feu vert européen à sa co-entreprise Unifiber, destinée à équiper en fibre optique plus de 500.000 foyers et PME wallons d'ici 2028, l'opérateur se targue également d'avoir accéléré le déploiement de l'internet ultra-rapide.

621.000
foyers et entreprises
Proximus compte désormais plus de 621.000 foyers et entreprises équipés en fibre optique.

L'opérateur a en effet boosté sa moyenne d'installations à 7.400 foyers et entreprises raccordés par semaine, soit plus de deux fois le niveau des premiers mois de l'année dernière. L'entreprise a ainsi pu connecter quelque 89.000 foyers et entreprises supplémentaires sur le deuxième trimestre de 2021 et franchir la barre des 10% de la population belge pour sa couverture.

Proximus compte désormais plus de 621.000 foyers et entreprises équipés en fibre optique, avec l'ambition affichée d'atteindre les 4,2 millions de foyers, soit 70% de la Belgique, d'ici 2028. Une cible pour laquelle l'opérateur se dit "bien dans les clous".

On rappellera que l'entreprise a notamment initié une vente d'actifs pour 700 millions en parallèle, au vu des coûts inhérents à ce projet de transformation d'ampleur de son infrastructure.

Revenus en hausse, ebitda en recul

Du reste, Proximus a vu sa base clients s'élargir en ce deuxième trimestre, avec des revenus domestiques en hausse de 2,4% en glissement annuel organique à 1 milliard d'euros à la clé. L'entreprise enregistre dans le même temps un excédent brut d'exploitation (ebitda) en recul de 2,7% au niveau domestique à 430 millions.

L'augmentation de la marge directe domestique (+1,4 %) a été largement neutralisée par une hausse des dépenses de 6,4 % - par rapport à une base de référence exceptionnellement basse en 2020 - sous l'effet, d’une part, des restrictions liées au Covid-19 (13 millions d’euros) et, d’autre part, d'une reprise de provision unique (6 millions d'euros). En outre, les dépenses ont augmenté en raison de l'augmentation des interactions avec les clients (pour entre autres les migrations fibre, Flex et le support technique), de la transformation en cours de Proximus et des effets du passage au cloud. Une donne qui a été en partie compensée par le programme de réduction des coûts en cours, axé sur des domaines d’activité n'ayant pas d'impact sur la clientèle.

Pour ce qui est du reste de l'année, l'opérateur a confirmé bien avancer vers ses objectifs, à savoir un chiffre d'affaires proche de celui de 2020 (4 milliards d'euros) sur le marché belge et un ebitda en recul de 5% à 1,75 milliard dans le scénario le plus pessimiste. Sur cette base, Proximus a par ailleurs confirmé son intention de verser un dividende annuel brut de 1,2 euro par action sur les résultats 2021 et 2022, ce montant étant à considérer comme un plancher.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés