Quand la foudre s'abat sur Google

©Photo News

Google a perdu des données de clients la semaine passée après que la foudre a touché à quatre reprises le réseau électrique qui alimente son data center de Saint-Ghislain dans le Hainaut.

L'incident date de jeudi passé. La foudre a frappé le réseau électrique alimentant l'unité "europe-west1-b zone", soit le data center de Saint-Ghislain, ce qui a provoqué des problèmes de sauvegarde des données de certains utilisateurs.

Les ingénieurs de Google sont parvenus à récupérer la majorité des données compromises, mais, selon l'entreprise, 0,000001% de l'espace de sauvegarde est irrémédiablement perdu. Selon des experts, ces données n'étaient pas dupliquées sur d'autres serveurs.

"La pérennité des données est notre première priorité", souligne le géant internet, qui conserve les données de centaines de millions d'internautes via son serveur de messagerie électronique et son système de cloud.

"Nous nous excusons auprès de nos clients qui ont été touchés par cet incident exceptionnel. Cette perturbation relève totalement de la responsabilité de Google."
Communiqué de l'entreprise Google

Service gratuit n'est pas service garanti

Les moyens qu'il faudrait mettre en place pour dupliquer l'ensemble des données contenues dans les data center seraient "énormes", explique Georges Ataya, professeur en IT Governance à la Solvay Business School. "Cela ne se justifie pas", ajoute le professeur, en réaction à la perte de données enregistrée par Google après que la foudre a touché son data centre à Saint-Ghislain, en province de Hainaut.

©Photo News

Le professeur Ataya prévient du fait que "si l'on se contente d'utiliser des services gratuits, il ne faut pas s'attendre à obtenir un service garanti". Il rappelle que plusieurs sociétés, dont Google et Amazon, proposent des services plus performants, mais payants. "Les entreprises qui doivent stocker des données devraient s'interroger systématiquement sur la manière dont celles-ci sont stockées. La plupart d'entre elles négligent cela. Elles devraient pourtant s'interroger sur la sécurité de ces données ainsi que sur leur confidentialité."

Dans le cas de Google, seul un client en possession d'un contrat peut se manifester, selon le professeur.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés