Quand une application fitness dévoile les sites militaires

©Strava heatmap

L'app Strava Labs avait pour objectif de mesurer les performances des sportifs. Le problème: les cartes, créées par cette application mobile dévoile le mouvement et les bases des soldats dans le monde entier.

Qui n'a pas fait son jogging matinal en mesurant son parcours et ses performances via des applications? Le hic, c'est qu'une de ces applications, Strava Labs, a mis en avant des  cartes dévoilant les bases et les déplacements de ses soldats en zone de guerre. Le Pentagone n'a pas tardé à réagir. 

"Nous allons jeter un oeil sur notre règlement en la matière pour être certain de notre sécurité opérationnelle et de la protection de nos forces", a expliqué le colonel Rob Manning, porte-parole du Pentagone.

©AFP

Dans un communiqué, Strava rappelle qu'il est facile de ne pas se retrouver sur sa carte mondiale d'activités. "Les activités étant marquées comme privées et celles comprises dans les zones de confidentialité définies par les utilisateurs" sont exclues de la carte.

Aux Etats-Unis ou dans l’ouest de l’Europe, la plus grande partie du pays est colorée et ne permet pas vraiment d’identifier un parcours. Mais dans certains pays, des itinéraires ressortent nettement.

En Irak, par exemple, la carte est majoritairement sombre, signe d’une faible utilisation de l’application Strava. Plusieurs bases militaires où sont stationnées les forces américaines et leurs alliés apparaissent, elles, en contraste. Certes dans ce cas, la localisation des bases est connue. Mais des sites plus confidentiels sont aussi révélés par la carte, dans le nord et l’ouest de l’Irak.

Plus dangereux, des portions de routes se détachent, signe que les utilisateurs de l’application gardaient avec eux leurs appareils pendant leurs déplacements, révélant potentiellement des itinéraires utilisés par l’armée régulièrement.

Strava Labs montre également clairement les déplacements de certains soldats français de l'opération "Barkhane" dans le Sahel. 

Pour un observateur averti, les réseaux sociaux sont une aubaine pour collecter des informations sur la localisation des troupes, l'endroit où vivent les familles, des informations gênantes ou intimes, etc. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés