Publicité

Racheté par le canadien Prophix, Sigma Conso peut voir grand

Les chemins de Dominique Galloy (à gauche), CEO de Sigma Conso, et de Filip Van Innis, Investment Director de Fortino, se séparent avec cette acquisition. ©Sigma Conso

Le canadien Prophix, actif dans l’édition des logiciels de "corporate performance management", rachète le belge Sigma Conso pour devenir un "champion mondial".

Sigma Conso entre dans une nouvelle dimension. Sous l'impulsion de son actionnaire Fortino Capital, le spécialiste des logiciels de gestion financière pour les entreprises avait déjà entrepris une croissance accélérée, s'installant, ces six derniers mois, en Asie et en Allemagne. Aujourd'hui, Sigma entre dans le giron du canadien Prophix. Le montant de l'acquisition n'a pas été révélé.

"Un jour Alok Ajmera, président et CEO de Prophix m'a dit: et si on vous rachetait?"
Dominique Galloy,
CEO de Sigma

Les deux acteurs sont actifs dans le même segment de clients et dans les mêmes outils, mais avec une présence géographique différente: Prophix est actif en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Grande-Bretagne et au Danemark. Sigma Conso est actif en Belgique, dans ses pays limitrophes et en Asie (Singapour, Malaisie et Indonésie).

"Nos plans n'étaient pas de vendre Sigma"

"Nous menions des discussions en vue d'acquisitions potentielles. Comme nous étions dans le même segment que Prophix nous parlions également d'une éventuelle collaboration pour des ventes croisées de nos produits. Au fur et à mesure des discussions, nous nous sommes rendus compte de la complémentarité de nos activités. Un jour Alok Ajmera, président et CEO de Prophix m'a dit: et si on vous rachetait?", se souvient Dominique Galloy, CEO de Sigma.

55 millions
d'euros
Porphix emploie 400 personnes, affiche un chiffre d'affaires de quelque 55 millions d'euros et compte 1.700 clients.

"Nos plans n'étaient pas de vendre Sigma, mais il faut savoir battre le fer tant qu'il est encore chaud. Cette crise sanitaire a été un vrai catalyseur pour la digitalisation de la gestion financière. Les clients sont demandeurs d'outils avec davantage de fonctionnalités, ce que permettra ce rapprochement avec Prophix", explique Filip Van Innis, Investment Director de Fortino. Cette dernière était entrée au capital de Sigma Conso en juin 2020 avec l'ambition de faire croître l'entreprise tant au niveau de la présence géographique que des produits.

Profils croisés

L'acquisition de Sigma n'aura aucun impact sur les quelque 70 salariés de l'entreprise. "L'idée est même d'engager pour faire face aux développements", lance Dominique Galloy, qui cédera son poste de CEO pour enfiler le costume de "responsable des fusions et acquisitions" du futur groupe intégré.

Porphix, qui peut s'assurer du soutien de son actionnaire principal HG capital, emploie 400 personnes, affiche un chiffre d'affaires de quelque 55 millions d'euros et compte 1.700 clients. De son côté, Sigma sert 600 clients pour un chiffre d'affaires de quelque 12 millions d'euros.

"L'ambition d'HG capital, un fonds britannique très actif dans les logiciels financiers, est de faire de Prophix et Sigma un champion mondial", conclut Filip Van Innis.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés