Samsung espère se refaire une santé dès la fin de l’année

Willem Visser, vice-président de Samsung Mobile Benelux, estime que la crise aura des effets temporaires sur les ventes de son groupe. ©Samsung

Le groupe coréen qui a récemment sorti son Galaxy Fold 2 est optimiste. Selon le vice-président de Samsung Mobile Benelux, les traces du Covid-19 devraient disparaître à la fin de l’année.

Malgré une pandémie mondiale, l’année 2020 est très importante au niveau stratégique pour Samsung. Après avoir lancé le S20, son modèle-phare en mars dernier, le géant a mis sur le marché mi-septembre le Galaxy Fold 2, son fameux téléphone pliable. Les deux grosses sorties en une demi-année ont fait briller les yeux des fans. Et allégé leur portefeuille.

Comptez donc au moins 900 euros pour le dernier S20 et 2.000 euros pour le Galaxy Fold 2.

"Samsung mise sur le premium en priorité. C’est la stratégie bien établie depuis quelques années", assume Willem Visser, vice-président de Samsung Mobile Benelux. Comptez donc au moins 900 euros pour le dernier S20 et 2.000 euros pour le Galaxy Fold 2. Malgré certains critiques sur les prix affichés, Samsung persiste. "La question du prix revient souvent. Mais nous adaptons notre offre à la demande des clients. S’il y a de la demande, c’est que nous sommes dans le bon", explique sans détour le responsable qui défend l’intérêt d’une telle stratégie. "Miser sur des produits les plus avancés est positif pour toute la marque. Nous conservons une offre très large. Nos premiers téléphones sont à 149 euros. Nos smartphones plus accessibles bénéficient de l’investissement que nous faisons dans la technologie".

Toujours leader en Belgique

Tant pis donc pour les plus petites bourses. Et le passage d’une crise sanitaire ayant fait chuter les ventes ne va pas changer la donne. "Forcément, nous avons comme tout le monde souffert de la fermeture des magasins", explique le patron sans pour autant donner de chiffres précis. La stratégie restera toutefois la même. Le groupe annonce d’ailleurs maintenir le cap, en détenant toujours 50% du marché du smartphone en Belgique.

"D’ici la fin du dernier trimestre, nous devrions retrouver des niveaux de ventes comparables à 2019."
Willem Visser
Vice-président de Samsung Mobile Benelux.

Selon ses chiffres, Samsung aurait même renforcé sa position par rapport à 2019 et s’attend à une crise (très) passagère. Alors que le cabinet de consultance IDC voit un retour à la normale des ventes pour 2022, Willem Visser est bien plus optimiste. "D’ici la fin du dernier trimestre, nous devrions retrouver des niveaux de ventes comparables à 2019".

Depuis quelques mois, il peut évidemment compter sur le retour des clients dans les magasins, dont une part importante n’a fait que reporter un achat prévu. Le confinement a aussi eu quelques conséquences positives. Notamment sur la vente en ligne. "Depuis mai, la part des ventes en ligne a augmenté de 50% sur les appareils mobiles", assure le groupe. Autre constat, intéressant pour la marque: le confinement a créé un intérêt marqué pour les tablettes. Les ventes ont ainsi largement augmenté durant la période de confinement avec une hausse de près de 7% par rapport à l’année dernière.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés