Shyfter s’attaque au marché français avec sa gestion de planning

L'horeca rencontre souvent des problèmes de gestion des horaires des employés. ©Hollandse Hoogte / Ton Toemen

Avec sa solution numérique pour résoudre les problèmes de planning, Shyfter vient de lever 800.000 euros.

Parvenir à gérer les horaires des employés et étudiants dans la distribution ou l’horeca relève parfois du casse-tête. Lionel Hermans l’a constaté grâce à son épouse qui dirige une franchise dans la distribution alimentaire et a décidé de lancer en 2017 un logiciel pour résoudre les problèmes de planning. Il a rapidement connu un beau petit succès, mais l’aventure a pris un tournant décisif lorsqu’il s’est associé à Vincent Baille deux ans plus tard pour créer officiellement Shyfter.

En 2020, la startup a intégré le programme d’accélération de Digital Attraxion et vient de lever 800.000 euros pour lancer une nouvelle version de sa solution et pour renforcer sa présence sur le marché flamand et se développer sur le marché français. "Nous estimons pouvoir faire économiser aux sociétés plus de 30 heures par mois pour générer des horaires performants", annonce Lionel Hermans.

"Nous estimons pouvoir faire économiser aux sociétés plus de 30 heures par mois pour générer des horaires performants."
Lionel Hermans
Cofondateur de Shyfter

Malgré l’impact négatif de la crise sur la clientèle et l’arrêt du secteur Horeca, Shyfter affiche une croissance de près de 300% sur l’année 2020. Un argument de poids qui a convaincu Sambrinvest et Mike Vandenhooft (Newpharma) d’investir dans la start-up. "Nous avons été séduits par la croissance soutenue de l’entreprise et les nombreuses opportunités de marché qui s'offrent à elle", selon Olivier Mertens de Sambrinvest. Une polyvalence qui a permis à Shyfter de s’impliquer dans la campagne de vaccination en optimiser la stratégie de plusieurs communes pour le recrutement et la gestion des horaires des bénévoles.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés