Publicité

Umicore table sur un résultat 2020 "bien en-dessous" de celui de 2019

Umicore dispose d'une trésorerie immédiatement disponible de 1,2 milliard d'euros. ©DB60115409

Dans l'impossibilité de le chiffrer, Umicore estime toutefois que son Ebit récurrent pour 2020 sera "bien en-dessous du niveau de 2019". Les résultats du premier trimestre sont largement supérieurs à ceux de l'année précédente.

Umicore qui tient son assemblée générale ce jeudi signale que ses résultats pour les trois premiers mois de l’année sont largement supérieurs à ceux de l’année précédente reflétant principalement une performance solide dans la division recyclage.

Par contre, les activités catalyseurs pour automobiles et batteries rechargeables ont commencé à ressentir l’impact du Covid-19 en février en Chine et à partir de la mi-mars dans d’autres régions clés comme l’Europe et les Etats-Unis.

Chute de 25% de l'automobile

En prenant comme hypothèse une baisse annuelle de la production automobile mondiale d’environ 25%, le spécialiste de la technologie des matériaux s’attend à ce que l’Ebit récurrent pour 2020 dans ces deux divisions soit bien en-dessous des niveaux de 2019. En recyclage, cependant, il devrait être bien au-dessus du niveau de 2019, en prenant en compte les prix actuels des métaux.

Etant donné la grande incertitude qui continue d’entourer la durée de la pandémie et la visibilité sur la demande de marché qui reste extrêmement faible, Umicore estime qu’il est dès lors impossible de formuler des prévisions quantifiées fiables pour 2020. Malgré cette visibilité limitée, le groupe s’attend à ce que son Ebit récurrent soit bien en-dessous du niveau de 2019.

"Nous avons la capacité de surmonter les défis de cette période complexe et je suis convaincu qu’Umicore renouera avec sa trajectoire de croissance supérieure dès que cette crise sera terminée car le monde doit évoluer vers un mode de développement plus durable" a souligné Marc Grynberg, le CEO d’Umicore dans un communiqué.

Investissements réduits

Le groupe signale, par ailleurs, qu’il a reporté certains investissements et prévoit que les dépenses d'investissement pour 2020 se situent entre 400 et 450 millions d’euros, largement en-deçà des niveaux de 2019. Rappelons que, fin mars, il avait déjà annoncé la division de son dividende par deux.

Il rappelle également qu’il dispose d'un bilan solide et de liquidités suffisantes, 1,2 milliard d’euros de trésorerie étant immédiatement disponible, soit une progression de 200 millions depuis fin mars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés