Vinted étend son empire en faisant ses emplettes aux Pays-Bas

Thomas Plantenga, le CEO de Vinted croit encore au potentiel de la croissance organique. ©doc

Le spécialiste de la vente en seconde main a annoncé le rachat d’United Wardrobe. L'acquisition permet au groupe de s’imposer encore plus comme l’un des leaders européens.

La Lituanie poursuit son aventure pour devenir le roi européen du e-commerce. Le petit pays balte est celui de Vinted, l’une des applications les plus populaires dans la vente de vêtements de seconde main. La première (et seule) licorne du pays a annoncé ce lundi le rachat de son concurrent hollandais United Wardrobe. Le montant de la transaction reste inconnu mais il est forcément costaud.

United Wardrobe est actuellement le leader sur son marché national. Il avait également commencé à s’intéresser à ses voisins, dont la Belgique où la start-up revendique un million de téléchargements de son appli. United Wardrobe était donc probablement un concurrent de plus en plus encombrant pour le géant européen de la fripe. Le contrôle de la concurrence n’est toutefois pas la raison du rachat, assure-t-on chez Vinted. "On s’est rencontré à plusieurs reprises et on a directement accroché", indique Thomas Plantenga, le patron de Vinted. "Nos manières de travailler et nos qualités sont très comparables. Plutôt que se concurrencer, cela nous semblait bien plus logique d’unir nos forces", assure le patron.

"Nos manières de travailler et nos qualités sont très comparables. Plutôt que se concurrencer, cela nous semblait bien plus logique d’unir nos forces."
Thomas Plantenga
CEO de Vinted

30 millions de clients

L’acquisition permet donc à Vinted d'imposer encore un peu plus sa très bonne assise en Europe. Après avoir tenté, en vain, l’aventure aux Etats-Unis, l’entreprise s’est focalisée sur l’Europe. Lancée il y a douze ans, Vinted est aujourd’hui présente dans 13 pays et compte 30 millions de clients enregistrés. L’année dernière, il s’est échangé sur la plateforme pour plus de 1,3 milliard d’euros de vêtements. En France, le marché le plus important de l’application, Vinted fut la sixième app la plus téléchargée en 2019. Jusqu’ici, l’entreprise avait uniquement grandi de manière organique. "Nous avons juste racheté il y a quelques années la base de données d’une société espagnole qui ne souhaitait plus être active en Europe", explique le patron. Travailler par acquisition n’est toutefois pas la nouvelle stratégie. "Le potentiel de croissance organique est encore bien réel", assure le patron. "Nous avons encore de très grandes ambitions. On étudie pour le moment dans quel pays on pourrait s’étendre", glisse Thomas Plantenga.

30
millions de clients
Lancé il a douze ans, Vinted est aujourd’hui présent dans 13 pays et compte 30 millions de clients enregistrés.

Avec ses 750.000 utilisateurs belges auxquels s’ajoutera le million d'United Wardrobe, Vinted devient encore plus incontournable chez nous. "La Belgique est l’un des marchés les plus importants pour Vinted. Après la France, il s’agit d’un des plus importants avec une forte utilisation", assure le responsable. De quoi nuancer la caricature qui veut que le Belge ne soit pas vraiment un fan d’e-commerce.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés