Virteo lève 1 million d'euros pour un recouvrement transparent

Les factures impayées représentent un problème majeur pour les entreprises.

La scale-up Virteo vient de boucler un tour de table d'un million d'euros. Sa plate-forme de recouvrement est unique sur le sol européen et traite déjà des milliers de demandes par mois.

Les factures impayées, c’est un problème pour la plupart des entreprises privées ou publiques. La crise du Covid-19 n’a fait qu’accentuer ce phénomène. Dans ce contexte particulier, la scale-up Virteo, qui a fait des impayés son business model, tire son épingle du jeu. La fintech belge traite déjà des dizaines de milliers de dossiers par mois.

Depuis le début de la crise, les entreprises doivent garder suffisamment de liquidités pour maintenir leur activité. Mais elles souhaitent aussi protéger leurs clients en défaut de paiement des pratiques de recouvrement agressives et contraires à l'éthique. Au début de la crise du coronavirus, de nombreux clients ont bénéficié de reports de paiement, notamment grâce aux sursis sur les remboursements de crédits accordés par le gouvernement. Certaines institutions ont aussi spontanément accordé un certain répit à leurs clients. Mais Wouter Vanderheere, CEO de Virteo, voit cette situation se renverser progressivement: "Nous prévoyons une vague de défauts de paiement dès cet été, vu que désormais les créanciers rencontrent eux-mêmes des difficultés et que les sursis de paiement vont prendre fin."

"Nous prévoyons une vague de défauts de paiement dès cet été, vu que désormais les créanciers rencontrent eux-mêmes des difficultés et que les sursis de paiement vont prendre fin."
Wouter Vanderheere
CEO de Virteo

Virteo a développé une plateforme qui concilie les intérêts des créanciers et des agents de recouvrement ainsi que ceux des débiteurs défaillants. Impossible? Pas pour Wouter Vanderheere, ancien patron de TopCompare. "Notre plateforme permet un recouvrement éthique et humain des dettes. Virteo offre tout au long du processus une transparence complète aux entreprises et institutions, mais également, chose nouvelle, aux clients en défaut de paiement. Une résolution amicale des procédures est privilégiée autant que possible, avant que ces dossiers n’entrent en phase de résolution judiciaire", explique Wouter Vanderheere.

Une nouvelle levée en 2021

Pour assurer son développement et continuer son expansion, Virteo vient de boucler une levée de fonds d’un million d’euros. Menée par ses investisseurs historiques (Theodorus, Ark Angels Activator Fund et son management), cette levée a également vu l’entrée du fonds d'investissement 4 Ventures au capital. La société d'investissement flamande PMV a également confirmé l’octroi d’un financement qui soutiendra la scale-up dans sa croissance.

Grâce à ce nouveau tour de financement, Virteo souhaite accélérer sa croissance en Belgique et préparer un tour de table plus ambitieux entre 4 et 6 millions d'euros pour 2021. D'ici là, la scale-up veut également s’implanter à l'étranger.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés