Volta Ventures crée un deuxième fonds de 35 millions d'euros

Les quatre investisseurs principaux de Volta Ventures II sont les institutionnels PMV et SFPI, ainsi que Michel Akkermans (photo) et Investlink. ©wim kempenaers (wkb)

Le fonds de capital-risque, déjà actionnaires de 15 entreprises, a annoncé ce lundi la création de Volta Ventures II. Ce deuxième fonds se focalisera, comme le précédent, sur les entreprises internet du Benelux.

L’aventure Volta Ventures se poursuit. Cinq ans après la création de son premier fonds, d’une valeur de 55 millions d’euros, Volta Ventures repart pour un tour. Le fonds gantois de capital-risque vient d’annoncer ce lundi la création de Volta Ventures II, un deuxième fonds dont le montant s’élève cette fois à 35 millions d’euros.

Le fonds vise à combler le "déficit de financement" entre les "business angels" avec plusieurs centaines de milliers d'euros de capital d'amorçage et les fonds plus importants qui mettent au moins plusieurs millions sur la table pour les entreprises plus matures.
Volta Ventures

Les institutionnels PMV et SFPI, Michel Akkermans et Investlink sont les quatre investisseurs principaux auxquels s’ajoutent "plusieurs family offices et investisseurs individuels", précise le fonds dans un communiqué de presse.

L’ambition du fonds restera la même que pour sa première expérience: investir dans des entreprises internet et de logiciels.

Installé à Gand, le fonds est géré par une équipe de sept employés. Il investit dans des entreprises en début de vie et installées dans le Benelux. Volta Ventures se positionne également sur un segment d’investissements à mi-chemin entre les plus petits et plus gros acteurs du marché. "Le fonds vise à combler le 'déficit de financement' entre les ‘business angels’ avec plusieurs centaines de milliers d'euros de capital d'amorçage et les fonds plus importants qui mettent au moins plusieurs millions sur la table pour les entreprises plus matures", explique encore Volta Ventures.

Un faible pour les fintechs

Le fonds annonce avoir déjà repéré plusieurs opportunités intéressantes ce qui devrait donc rapidement amener à de premiers financements. Depuis sa création, Volta Ventures a déjà investi dans 15 entreprises. Le fonds a visiblement un intérêt marqué pour la fintech, puisqu’il est entré dans le capital de cinq start-ups actives dans le domaine. Parmi les sociétés soutenues, on retrouve également des jeunes pousses prometteuses actives dans d’autres domaines. La start-up anversoise spécialiste de la deeptech Sentiance et la scale-up louvaniste Qualifio, active dans le marketing, font partie des sociétés financées. À l’heure actuelle, Volta Ventures n’a pas encore réalisé de sortie de ses différents investissements.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés