Orange confirme son intérêt pour un rapprochement avec Nethys

©Photo News

Dans une lettre, l’opérateur Orange signale être prêt à faire une "offre chiffrée" sur les activités télécoms du groupe liégeois Nethys

Depuis quelques semaines déjà, l’avenir de VOO attise les convoitises. Après un partenariat "hautement stratégique", tel que qualifié par Stéphane Moreau, noué en février avec Telenet, qui héberge désormais ses abonnés mobiles, c’est au tour d’Orange de jouer des coudes dans l’espoir de se rapprocher du groupe liégeois Nethys aux commandes, a-t-on appris à bonne source.

Concrètement, l’opérateur a pris contact avec son concurrent afin de lui faire part de son "intérêt pour un rapprochement des activités télécoms et médias" des deux entités, est-il indiqué dans une lettre datée du 26 mars que nous avons pu consulter et adressée à Stéphane Moreau, administrateur-délégué de Nethys, et à Pierre Meyers, président du conseil d’administration.

"Nous tenons à confirmer notre intérêt pour un rapprochement des activités télécoms et médias d’Orange Belgique et de Nethys."
Michaël Trabbia
CEO d’Orange Belgique

"Nous considérons que les atouts respectifs de nos deux groupes, leurs ambitions en Wallonie et leur complémentarité offrent une opportunité unique de combiner nos forces pour donner naissance à un acteur majeur au sud du pays et contribuer au développement numérique de la région", écrivent conjointement Michaël Trabbia, CEO d’Orange Belgique , et Gervais Pellissier, directeur général délégué en charge de la zone Europe pour Orange Groupe, dans le courrier en question.

Et dans le cas où l’intérêt dévoilé ici serait réciproque, le haut commandement de l’opérateur télécom précise son souhait de concrétiser cette manifestation d’intérêt par "une offre chiffrée". À cette fin, "nous proposons de procéder à un échange d’informations qui nous permettra de préciser les hypothèses les plus structurantes d’une transaction ainsi que les grandes hypothèses du plan d’affaires combiné", écrivent les deux hommes forts d’Orange. L’opérateur se dit d’ailleurs "en mesure de soumettre une offre engageante approuvée par les organes de gouvernance du groupe Orange et d’Orange Belgique dans un délai court".

Orange a confirmé ce jeudi matin avoir fait part aux sociétés Nethys et Brutélé de son intérêt pour un projet de partenariat industriel. Il estime qu'un partenariat industriel avec Nethys et Brutélé représenterait "la meilleure opportunité" pour les sociétés, les clients, le personnel et les actionnaires: "Un tel rapprochement pourrait conduire à la création d'un opérateur télécom national convergent avec un ancrage fort en Wallonie et à Bruxelles, au lancement d'un grand plan d'investissements pluriannuel dans les réseaux très haut débit fixe et mobile en Wallonie et à Bruxelles", explique-t-il. Cela créerait également "une saine concurrence structurelle" entre les acteurs, "au bénéfice des consommateurs", explique l'opérateur.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content