Orange et Proximus vont partager leur réseau d'accès mobile

©BELGA

Proximus et Orange Belgium vont partager leur réseau d'accès mobile d'ici la fin de l'année. Un accord qui doit permettre notamment un déploiement plus rapide de la 5G en Belgique.

Proximus et Orange Belgium vont partager leur réseau d'accès mobile d'ici la fin de l'année. Cette démarche vise à permettre aux deux entreprises de répondre à la demande croissante des clients en matière de qualité de réseau mobile et d'une meilleure couverture intérieure. Cela permettra également un déploiement plus rapide et plus complet de la 5G en Belgique.

"Nous sommes donc très confiant sur la qualité de nos infrastructures actuelles."
Telenet

Concrètement, une co-entreprise (joint-venture) sera créée, détenue à 50% par chacune des deux entreprises dans laquelle les travailleurs en charge de l’installation du réseau mobile d’Orange et Proximus travailleraient ensemble. Une seule politique commune de déploiement des antennes serait alors mise en place, de quoi éviter les doublons d’antennes inutiles.

Pourquoi travailler ensemble sur cette question? Si le déploiement des antennes est essentiel pour les deux entreprises, il ne s’agit pas d’un moyen de se distinguer de la concurrence. Le projet de collaboration de la sorte était dans les plans des différents télécoms depuis un certain temps déjà. Pour l’installation des antennes, les deux groupes travaillent actuellement avec le même fournisseur, en l’occurrence Huawei, ce qui a facilité la mise en place d’une telle collaboration.

Pour l’heure, Telenet n’a pas été contacté pour faire partie de la co-entreprise. Il n’est de toute façon pas certain qu’elle y trouverait un intérêt. Lors du rachat de l’opérateur Base, l’entreprise a largement investi dans son réseau en injectant environ 250 millions d’euros sur les trois dernières années. "Nous sommes donc très confiants sur la qualité de nos infrastructures actuelles", expliquait-on d’ailleurs chez Telenet.

35 à 40
millions
Proximus estime que la co-entreprise lui permettrait de réaliser des économies annuelles de 35 à 40 millions d'euros annuellement d'ici 2024.

Proximus estime que la co-entreprise lui permettrait de réaliser des économies annuelles de 35 à 40 millions d'euros annuellement d'ici 2024. En cause, Proximus liste "la baisse des frais de location, d'énergie, de réparation et de maintenance, mais aussi des besoins d’investissements pour le déploiement de la 5G, les nouveaux sites et les déménagements de sites" comme principales zones d'économie.

Chez Orange Belgique, cette union ne supposerait pas de suppression de postes, les équipes internes des deux opérateurs étant supposées s'intégrer à la joint-venture. Chez Proximus non plus il n'y aura pas de pertes d'emploi. Les syndicats craignaient la suppression de 108 postes, mais seuls 82 techniciens sont concernés et ils ne sont pas licenciés mais transférés dans la co-entreprise.

Quel impact sur la concurrence?

"Proximus et Orange détiennent maintenant une très grande part de marché dans ce segment. Si on ajoute les grandes entreprises, les premiers clients potentiels de la 5G, elles sont dans une situation de quasi-monopole."
Philippe de Backer
Ministre des Télécoms

De son côté, le ministre des Télécoms Philippe de Backer (Open VLD) se dit vigilant quant à l'impact d'un tel rapprochement sur la concurrence du secteur, expliquant dans un communiqué: "Cette étape est essentielle pour la 5G dans notre pays, mais le déploiement de la 5G aura d’abord un impact sur le marché des entreprises et sur ses applications industrielles. Proximus et Orange détiennent maintenant une très grande part de marché dans ce segment. Si on ajoute les grandes entreprises, les premiers clients potentiels de la 5G, elles sont dans une situation de quasi-monopole. Le réseau 5G qu’ils vont déployer ensemble risque donc de devenir un réseau monopoliste. En raison du manque de concurrence, le déploiement d'un réseau industriel et commercial pourrait être très lent et les prix très coûteux."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect