Proximus paye cher son plan social avant les grandes manœuvres

Les résultats annuels de Proximus ont mis en lumière le coût du plan social de Proximus. La stratégie du groupe pour les prochaines années est très attendue.

Étant toujours un moment charnière, l’annonce des résultats annuels de l’opérateur Proximus est systématiquement très attendue et commentée. Mais surprise cette année, pas de conférence de presse pour commenter et analyser les résultats du jour. Il faut donc se plonger dans les chiffres bruts et lire entre les lignes.

Si on se plonge dans ces chiffres, on constate que les résultats 2019 de l'opérateur télécom ont été soutenus par les efforts du groupe pour réduire ses coûts. La hausse du nombre de clients TV (+1,4%, à 1,642 millions), d'abonnés à l'internet fixe (+1,5%, à 2,089 millions) et de clients mobiles postpaid (+2,4%, à 4,111 millions) n'a néanmoins pas permis d'empêcher une contraction du chiffre d'affaires sous-jacent, qui s'élève pour 2019 à 5,69 milliards d'euros (-2,1%).

Proximus est dans le rouge à hauteur de 29 millions d'euros sur le dernier trimestre 2019.

L'Ebitda sous-jacent est par contre en très légère progression (+0,3%), à 1,87 milliard d'euros. Pour l'ensemble de l'année, Proximus dégage un bénéfice net de 373 millions d'euros, en recul de 26,6% par rapport à 2018, en raison principalement des coûts du plan "Fit for Purpose".

29 millions dans le rouge

Là où cela devient compliqué, c’est pour le seul quatrième trimestre de 2019. Sur ce dernier, Proximus est dans le rouge à hauteur de 29 millions d'euros, contre un bénéfice de 125 millions lors des trois derniers mois de 2018. Ce passage dans le rouge s’explique par le coût plus élevé que prévu du plan social: 278 millions d’euros. Ce montant est renseigné par l’opérateur comme "éléments occasionnels" et sont, selon ses dires, principalement liés au plan de transformation Fit for Purpose et au plan de départs anticipés préalables à la pension. Un total de 1.347 équivalents temps plein ont souscrit au plan de départs volontaires dans le cadre de la restructuration.

"Nous développerons les compétences digitales de l’ensemble de nos équipes grâce à des programmes spécifiques de requalification."
Guillaume Boutin
CEO de Proximus

Ce plan de transformation a d'ailleurs été évoqué par Guillaume Boutin lors de la communication des résultats par communiqué: "Grâce à l'accord conclu avec la majorité des syndicats dans le cadre du plan de transformation Fit for Purpose, nous pouvons continuer à construire l'avenir de Proximus. Nous développerons les compétences digitales de l’ensemble de nos équipes grâce à des programmes spécifiques de requalification et de renforcement des compétences. La réduction des effectifs, qui fait l’objet de l’accord, se déroule selon un processus spécifique et commence par un plan de départs volontaires auquel ont souscrit 1.347 équivalents temps plein. Un nombre très limité de départs involontaires est attendu à la fin du processus de mobilité interne et de requalification, qui a débuté début février."

Horizon 2025?

Proximus a réalisé en 2019 pour 1,03 milliard d'euros d'investissements un montant stable par rapport à 2018, notamment dans le cadre du déploiement du réseau de fibre optique. Fin 2019, des habitants de 13 villes belges avaient la possibilité d'être raccordés à la fibre. La fibre, c’est le futur de l’opérateur. Pour l’instant, seulement entre 1 et 2% du territoire sont couverts, mais l’opérateur a pour ambition de faire grimper ce chiffre rapidement. La fibre pourrait être la pierre angulaire de la nouvelle stratégie pluriannuelle qui sera présentée le 31 mars. Le nouveau CEO de Proximus, Guillaume Boutin, présentera ce jour-là sa vision pour les années à venir avec comme grand objectif de faire de Proximus une entreprise qui gagne grâce à la qualité de ses services quitte à mutualiser certains réseaux. Il se murmure que le partenariat avec Orange pour le partage des réseaux mobiles pourrait être un avant-gout de la future stratégie du groupe.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés