Quels sont les smartphones préférés des Belges?

©Bloomberg

Il s’est vendu plus de 3 millions de téléphones intelligents, soit une faible croissance de 1,5%. En valeur par contre, les appareils écoulés sont de plus en plus chers. Merci la subsidiation!

Alors que se tient à Barcelone le Mobile World Congress, La Mecque du secteur de la téléphonie mobile, le marché belge a offert en 2016 un visage contrasté. Globalement il s’est vendu moins de téléphones mobiles en 2016 qu’en 2015. Selon les chiffres du bureau d’études GfK dont L’Echo a pris connaissance, il s’est écoulé l’an passé 4,7% de terminaux en moins qu’en 2015. Sans surprise, ce recul est à imputer uniquement aux "vieux" GSM dont les ventes ont chuté de près de 30% à 516.000 exemplaires. Quatre ans plus tôt il s’en était écoulé quatre fois plus.

La croissance du smartphone ne permet pas de compenser cette chute. Il ne s’en est vendu que 1,5% de plus qu’un an auparavant, soit 3,060 millions. La croissance a donc tendance à s’essouffler. Elle était encore de près de 8% en 2015 et de 29% en 2014. "Ce processus est assez classique, estime Stefan De Prycker, responsable du marché télécoms chez Media Markt; le marché commence à être saturé, on se dirige vers un marché de remplacement." Le marché belge du smartphone fait même moins bien que le marché mondial qui a crû de 4,8% à près de 1,5 milliard d’appareils vendus d’après l’institut Gartner.

En valeur par contre, c’est autre chose. Le marché a crû de plus de 9% pour dépasser pour la première fois le milliard d’euros: 1,082 pour être précis. À lui seul le smartphone a atteint cette barre du milliard (1,057), soit un bond de plus de 10%. Ce qui place le prix moyen du téléphone intelligent à 345 euros: près de trente euros de plus qu’il y a un an. "Là aussi c’est assez logique, indique Stefan De Prycker, les appareils sont de plus en plus sophistiqués avec des batteries plus robustes, de plus grand écrans, des systèmes d’exploitation plus rapides."

345 €
345 euros, c'est le prix moyen du téléphone intelligent, près de trente euros de plus qu’il y a un an. 345 euros c’est aussi près du double du prix du smartphone le plus vendu l’an passé en Belgique.


345 euros c’est près du double du prix du smartphone le plus vendu l’an passé selon les chiffres que L’Echo s’est procurés. Vendu à 188 euros, le Samsung Galaxy J5 8GB s’est écoulé à plus de 190.000 exemplaires. Dans ce top 25, les prix sont d’une grande élasticité: allant de 97 euros pour le Huawei Y5 560 (32.000 exemplaires) à 869 euros pour l’iPhone 7 128 GB (50.000 exemplaires). "L’iPhone 7 a été la grosse nouveauté de 2016, relève Stefan De Prycker, généralement les nouveaux modèles se vendent mieux que les upgrades de modèles existants."


©MEDIAFIN

 

Le marché belge a également été porté par les offres conjointes, les opérateurs offrant des smartphones à prix cassés à condition de souscrire auprès d’eux un abonnement mobile (d’un an ou deux, le consommateur s’engageant à rembourser son terminal s’il quitte son fournisseur avant ce délai). "2016 a vraiment été l’année de la subsidiation; alors qu’auparavant elles étaient épisodiques, l’an dernier elles étaient quasi permanentes", note Haroun Fenaux, porte-parole de Proximus. Ces offres conjointes ont ainsi permis aux consommateurs de s’offrir des terminaux plus chers que ce qu’ils auraient pu se permettre normalement. "En outre, les abonnements mobiles comprennent de plus en plus de datas, ce qui incite les consommateurs à s’offrir ce genre d’appareil", indique un expert.

Cette tendance à la subsidiation est aujourd’hui dénoncée par Greenpeace dans un rapport détonant sur l’impact écologique du smartphone. L’ONG environnementaliste constate que le business model actuel de l’industrie du smartphone repose sur un cycle d’utilisation très court. Le fait que des smartphones soient annoncés comme "gratuits" dans le cadre de certains contrats avec des opérateurs de téléphonie mobile pousse encore la tendance de l’utilisateur à acquérir un nouvel appareil assez rapidement.

Enfin, ce marché du smartphone est plus que jamais dominé par le duo Samsung-Apple. Dans le top 25 des terminaux les plus prisés, le sud-coréen en place douze, soit près de 912.600 unités pour un chiffre d’affaires de près de 310 millions d’euros. Apple ne place "que" 7 iPhone, mais ils pèsent 292,6 millions de revenus pour 462.000 exemplaires vendus. Suit le chinois Huawei avec 5 appareils et Microsoft avec un terminal.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés