Salve de nouveautés, toujours plus digitales, chez Proximus

©EPA

Un nouveau décodeur, une expérience jeu renforcée, de la publicité ciblée, 5 ans après le lancement de la marque Proximus, Dominique Leroy veut repositionner son entreprise dans un monde de plus en plus digital.

Proximus veut "révolutionner l'expérience média de ses clients". Telle est l'annonce de l'opérateur faite ce jeudi. Après 5 années, sous la bannière Proximus, l'opérateur repositionne sa marque dans un monde davantage digital.  Pour ce faire, elle avance plusieurs nouveautés:

→ Une nouvelle interface télé pour répondre à de nouvelles habitudes de visionnage en "replay" et "à la demande". Proximus Pickx offrira une navigation thématique reprenant les programmes en direct et en "replay". Une suggestion de programmes sera aussi proposée sur base des usages habituels de l'utilisateur. Proximus assure aussi que les programmes et contenus locaux y seront aussi représentés. 

Ce décodeur ne sera cependant pas disponible avant quelques mois. Des tests seront opérés pendant l'été.

→ Un nouveau décodeur V7. "Une première en Europe", se targue-t-on chez Proximus. Ce décodeur intègre le système d'exploitation Android P. "Grâce au Google Play Store, l'utilisateur peut télécharger ses app préférées sur son décodeur." Il sera ensuite plus facile de naviguer parmi toutes ces app et les contenus via son écran de télé. 

La qualité de l'image sera aussi accrue grâce à la technologie haute définition (HDR 4K), associée à une capacité de 400 heures d'enregistrement.

Guillaume Boutin, Responsable du marché des consommateurs, affirme que Proximus entend ainsi soutenir la création "d'un écosystème digital par le contenu." Il ajoute qu'actuellement l'accès au contenu était encore trop complexe compte tenu des différentes plateformes (payantes, live, VOD...).  

Ce décodeur ne sera cependant pas disponible avant quelques mois. Des tests seront opérés pendant l'été.

→ Pour les amateurs de jeux, Proximus a noué un partenariat avec la start-up Shadow, active dans le domaine du cloud computing pour le Cloud gaming. Concrètement, ce nouveau décodeur permettra de se transformer en une console de jeux.

→ Comme vous nous l'annoncions, Proximus veut développer la publicité ciblée. "Smart Ads offre la possibilité de remplacer des publicités existantes par d'autres liées aux centres d'intérêts des consommateurs"; et ce quel que soit le contenu regardé. Chez Proximus, on indique que "Smart Ads" garantit le respect de la vie privée
 

Le consommateur sera toujours libre de refuser la publicité ciblée.
Dominique Leroy
CEO

"Les Gafa ne doivent pas tout prendre", insiste Dominique Leroy, le CEO, en présence du directeur de Google Belgique. Proximus a en effet noué une alliance avec d'autres opérateurs télécoms et des médias pour développer un système de partage de données permettant une publicité plus ciblée. Autre objectif: tailler des croupières aux géants américains Google, Facebook, Amazon, Apple. Elle ajoute toutefois que le consommateur sera toujours libre de refuser la publicité ciblée.

→ Dernier point: la fidélisation des clients. Avec Enjoy!, Proximus va notamment permettre à ses utilisateurs de gagner des places, des réductions ou autres accès prioritaires à de nombreux événements.

 "L'évolution constante et toujours plus rapide des technologies digitales modifie les habitudes et les attentes des consommateurs belges de façon profonde", indique Dominique Leroy. "Ces innovations ouvrent un monde d'opportunités que Proximus veut mettre à la portée de tous et de chacun."

Quel prix pour cette innovation?

Nouveaux produits, produits plus innovants, et qu'en est-il de l'impact de ces avancées sur les tarifs. Interrogés sur la question, les dirigeants de Proximus indiquent qu'aucune hausse des tarifs n'est prévue, en tous les cas pour 2019.  

skynet.be disparaît des écrans

C'est une page qui se tourne dans l'histoire belge d'internet avec la disparition d'une marque célèbre. Au 1er juillet, skynet.be ne sera plus. Elle sera remplacée par proximuspickx.be. Notons toutefois que les adresses mail skynet.be subsisteront.

La marque Skynet date de 1995. Ce petit provider internet avait été racheté trois ans après sa création par Belgacom, ancêtre de Proximus. Sous l'opérateur, il était devenu l'un des portails les plus importants de Belgique.

Ces dernières années, la marque avait toutefois été relayée au second plan pour totalement disparaître cet été. Avec Proximus Pickx, l'opérateur dispose d'un tout nouveau portail.    

Selon les chiffres de Proximus, quelque 800.000 visiteurs se rendent chaque mois sur skynet.be. Proximus insiste toutefois: les adresses mail de skynet resteront disponibles. Une icône "mail" sera apposée sur le site proximuspickx.be afin de pouvoir atteindre sa boîte mail.   


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect