Stefaan De Clerck auditionné mercredi prochain au Parlement

©Photo News

Le président du conseil d’administration de Proximus y fera le point sur la situation du groupe. Ce jeudi, le comité de nomination a entamé la recherche d’un nouveau CEO.

Ce jeudi, le comité de nomination et de rémunération de Proximus s’est réuni dans l’après-midi. L’objectif? Commencer à baliser la vie chez Proximus après le départ de Dominique Leroy, prévu pour début décembre. Une semaine après cette annonce, les cinq administrateurs qui composent le comité se doivent d’avancer dans les démarches pour lui trouver un(e) remplaçant(e). Le processus n’étant toutefois qu’à ses prémices, l’entreprise ne souhaite pour le moment pas s’étaler sur l’évolution du dossier, ni même sur le contenu concret de ces premières rencontres. On pourrait néanmoins en savoir davantage assez rapidement. Mercredi prochain, Stefaan De Clerck, le président du conseil d’administration et également l’un des cinq membres du comité, sera auditionné lors d’une commission parlementaire avec comme objet officiel: "l’avenir de Proximus: état des lieux".

Si le secret est roi pour le moment, le processus ne devrait guère être très différent de celui mis en place lors de l’arrivée de Dominique Leroy au poste de Didier Bellens en 2013. L’une des premières étapes consiste à trouver un chasseur de tête à mandater pour la sélection de candidats externes. Il faut également adopter une stratégie concrète sur le passage de relais. Avec un délai aussi court, Proximus ne pourra sans doute pas se passer d’un CEO par intérim. Rien de neuf pour l’entreprise. Toujours lors du précédent changement de direction, Ray Stewart, alors CFO, avait repris le flambeau temporairement. En duo avec Stefaan De Clerck, l’intérim avait plutôt bien fonctionné. La vieille recette pourrait donc être une nouvelle fois appliquée avec l’actuelle responsable des finances du groupe, Sandrine Dufour.

Sandrine Dufour CEO intérimaire?

Évidemment, personne ne souhaite confirmer l’information pour le moment mais cela serait sans doute la solution la plus raisonnable et la plus simple à mettre en place. Mardi dans L’Echo déjà, Stefaan De Clerck n’excluait d’ailleurs pas cette possibilité. Arrivée au poste de CFO en 2015, Sandrine Dufour est forcément une spécialiste des chiffres. Un peu trop, jugent d’ailleurs certaines sources, pour occuper un poste de patron (à long terme) d’une entreprise qui doit d’abord mettre la priorité sur le digital. Outre les aspects financiers, Sandrine Dufour est également "responsable des activités Wholesale et du département Internal group services", précise Proximus. Son expérience dans les télécoms ne se limite toutefois pas à l’entreprise semi-publique belge. D’origine française, elle est notamment passée par le poste de directeur exécutif Finance & Stratégie chez SFR. Elle a également eu une longue expérience chez le géant français des médias Vivendi, durant 14 ans, à différents postes en France et aux Etats-Unis.

En attendant une évolution, sur le terrain, les mouvements spontanés de certains travailleurs se poursuivent ici et là. Ce jeudi, les quelques arrêts de travail étaient principalement situés au sud du pays. Charleroi, Namur, Liège, Libramont, Verviers et Saint-Vith étaient ainsi notamment touchés. Les syndicats n’appellent toutefois pas à de tels mouvements.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect