Boutin, le CEO de Proximus, n'a pas menti sur son CV

©BELGA

Le doute grandissait sur la possession d'un "Executive MBA" dans une prestigieuse école française.

Guillaume Boutin, le nouveau CEO de Proximus, n’a pas menti sur son CV. "L’ambiguïté réside chez son ancien employeur, Vivendi", a déclaré le député N-VA Michael Freilich, qui a pu consulter le document.

Il était apparu cette semaine que Guillaume Boutin n’était pas titulaire d’un "Executive MBA" de l’Insead, comme le mentionnait Proximus lors de nomination de son nouveau CEO le 27 novembre. Une mention que l’on retrouve aussi dans les rapports annuels de 2017 et 2018. Interrogé mardi à la Chambre par Michael Freilich, Boutin avait reconnu ne pas être diplômé de l’Insead, mais avoir suivi "un programme de formation pour les personnes à fort potentiel" lorsqu’il était chez Vivendi.

Le CV avec lequel il a été recruté en 2017 indique bien "Insead executive MBA program", mais un courrier de Vivendi précise que c’est le terme que le groupe français utilise pour ce programme, explique Freilich. "La question est résolue", conclut le député.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés