British Telecom songerait à Dominique Leroy pour remplacer son CEO

Le mandat de Dominique Leroy, la CEO de Proximus, court jusqu'en 2020. ©Photo News

La CEO de Proximus, Dominique Leroy, serait en lice pour devenir la prochaine dirigeante de l'entreprise télécoms britannique BT, d'après 'The Sunday Telegraph'.

Actuellement en roadshow à Londres, la patronne de Proximus, Dominique Leroy, est citée par la presse britannique pour prendre les commandes de BT, le premier opérateur télécoms outre-Manche. Le profil de la CEO belge aurait tapé dans l’œil du conseil d’administration du géant qui n’a pas souhaité commenter l’information.

La rumeur a vite été réfutée par l'entreprise belge. Par voie de communiqué, Proximus explique que son "mandat actuel court jusqu'en 2020" et que dans les circonstances actuelles, "où Proximus est confrontée à d’importants défis dans le marché belge", Dominique Leroy a "la ferme intention de rester à la tête de l’entreprise afin de faire face à cette disruption de manière efficace." Un refus clair donc, semble-t-il.

Chasseuse de tête appelée

Selon le Sunday Telegraph, les candidats ne manquent pas. Le journal cite ainsi Ronan Dunne, le patron de Verizon et ancien CEO du britannique O2, pour diriger l'opérateur britannique.

En attendant la perle rare, BT est actuellement piloté par Gavin Patterson, poussé vers la sortie par les actionnaires et le président du conseil, Jan du Plessis en raison de la baisse du cours de l’action du groupe.

Une chasseuse de tête bien connue dans la city a été chargée de trouver l’heureux élu. Il se devra, bien sûr, d’avoir de l’expérience dans les télécoms ou dans la technologie, afin de poursuivre la stratégie imaginée pour l’avenir de BT.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content