epinglé

Bye bye Belgacom!

Le nouveau drapeau de Proximus ©Saskia Vanderstichele

Ne dites plus Belgacom, mais Proximus. C'est aujourd'hui que le nom d'entreprise de l'opérateur change officiellement, notamment en Bourse. Le drapeau Proximus flotte désormais au sommet des tours du quartier Nord et l'action s'échange sous le ticker PROX.

En septembre 2014, Belgacom avait déjà rassemblé tous ses produits et services sous une seule et même marque commerciale : Proximus. Désormais, c'est l'entreprise elle-même qui prend le nom de Proximus. Après 23 ans d'existence, le nom Belgacom fait désormais partie du passé.

PROX

Ce changement de nom, au sein des valeurs du Bel 20, n’est pas courant. La dernière valeur à avoir subi cette transformation fut Fortis, rebaptisée Ageas en avril 2010. Son histoire n’a rien de comparable avec celle de l’opérateur télécom, car Fortis a subi le contrecoup de la crise financière, a dû être sauvée par le gouvernement belge et s’est retrouvée démantelée entre ABN Amro et BNP Paribas. Ce n’est pas le cas de Belgacom.

Au sein de la cote bruxelloise, les exemples de changement de nom comme Belgacom/Proximus s’avèrent toutefois plus nombreux. On peut citer le cas de Fagron (ex-Arseus), de Greenyard Foods (anciennement Pinguin), de BHF Kleinwort Benson (ex-RHJ International) et, plus récemment, de Celyad (ex-Cardio3Biosciences). Dans le cas de la société de biotechnologie, le changement de nom avait été choisi en vue de l’introduction en Bourse à New York de ce vendredi. Celyad, ça sonne mieux aux oreilles américaines.

Dès aujourd'hui, les actions de l’entreprise se négocient aussi sous un nouveau symbole à la Bourse : "PROX" au lieu de "BELG". Ce matin, la CEO de Proximus, Dominique Leroy, a sonné la cloche d'ouverture des marchés à la Bourse de Bruxelles, en présence d'Alexander De Croo,ministre des Télécoms. 

Sous pavillon mauve

Ce matin, le drapeau Proximus a également été hissé au sommet des Tours Proximus, après une tournée de deux mois dans les différents bâtiments de l'entreprise, au cours de laquelle les 14.000 employés ont eu l'occasion de le signer, après Stefaan De Clerck, président, et Dominique Leroy.

Selfie party lorsque le drapeau Proximus a été hissé ©Saskia Vanderstichele

 


 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés