Chine: Apple enquête après la mort d'une utilisatrice d'IPhone

Photo EPA ©EPA

Une jeune Chinoise de 23 ans serait morte électrocutée alors qu'elle téléphonait pendant qu'elle rechargeait son iPhone. Apple ouvre une enquête.

Le géant informatique Apple a ouvert une enquête après la mort d'une jeune fille, qui aurait été selon sa soeur électrocutée alors qu'elle rechargeait son iPhone. Selon le récit fait sur le site de microblogs Weibo par sa soeur, une Chinoise résidant dans la province du Xinjiang (ouest), Ma Ailun, 23 ans, est décédée en passant un appel avec son iPhone alors que l'appareil était branché pour être rechargé.

"Nous allons enquêter de façon approfondie et coopérer avec les autorités sur cette affaire", a indiqué une porte-parole d'Apple basée à Pékin, Carolyn Wu, offrant ses condoléances à la famille de la jeune fille décédée. Selon l'agence officielle Chine Nouvelle, la police locale a confirmé que Ma Ailun était morte électrocutée mais a rappelé que "l'implication du téléphone restait encore à vérifier".

De son côté, la télévision d'Etat CCTV a précisé que des traces de brûlures avaient été retrouvées des deux côtés du téléphone, mais aussi que le chargeur électrique utilisé n'était pas l'accessoire original fourni par Apple avec ses appareils vendus en Chine.

"Quel dommage de trouver la mort ainsi. (...) Puisse Apple nous fournir une explication!", s'est exclamée la soeur de Ma sur son compte Weibo, conseillant aux utilisateurs d'iPhone de ne jamais téléphoner en chargeant leur appareil.

Des commentaires qui ont suscité des réactions d'inquiétudes mais aussi de scepticisme parmi les internautes chinois. "S'il y a de véritables incidents (impliquant les iPhones), il faut que l'on fasse davantage attention en utilisant nos téléphones", a souligné un utilisateur de Weibo, tout en ajoutant: "Mais quelqu'un n'essaierait-il pas de salir ainsi la réputation d'Apple?".

La Chine est le deuxième plus gros marché dans le monde pour Apple, et ses produits -- dont beaucoup sont assemblés en Chine -- sont extrêmement populaires dans le pays.

La marque à la pomme avait cependant essuyé une campagne de critiques en avril dernier, le Quotidien du peuple, organe officiel Parti communiste, dénonçant "l'arrogance sans pareille" du groupe américain en l'accusant de ne pas traiter ses clients chinois aussi bien que les étrangers en matière de service après-vente.

Son patron, Tom Cook, avait présenté "ses excuses sincères" dans une lettre rédigée en chinois, ajoutant qu'Apple "avait beaucoup à apprendre" sur la façon d'opérer en Chine.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n