De Sutter espère de la 5G sur 70% de la Belgique en 2023

©REUTERS

La ministre des Télécoms a présenté ses ambitions pour le déploiement de la 5G sur le territoire. La Belgique pourrait être couverte à 99,8% en 2028.

Petra De Sutter a de l’ambition pour le réseau télécom belge. Entendue ce mercredi en commission parlementaire économie, la ministre des Télécoms a notamment fait part de ses projets pour le déploiement de la 5G. Pour la première fois, des ambitions chiffrées et un agenda sont désormais sur la table.

La ministre Groen verrait bien la 5G couvrir 70% du territoire d’ici 2023. Pour 2028, la couverture devrait être quasi totale avec une Belgique connectée à 99,8%. Un taux bien au-delà des exigences européennes. L’agenda proposé par la ministre semble particulièrement ambitieux, tant les étapes avant un déploiement concret du nouveau réseau sont nombreuses.

A l’heure actuelle, bien que des bandes fréquences temporaires aient été proposées aux acteurs du marché, la mise aux enchères finale qui permettra un réel déploiement n’est pas encore près de débuter. Sans cesse retardé, le processus permettant l’organisation de la fameuse mise aux enchères n’a pas encore commencé. Une fois la législation nécessaire enfin déposée, l’IBPT, le régulateur du marché, aura besoin d’encore au moins six mois avant de lancer l’appel aux candidats acquéreurs.

Des débuts pas avant fin 2021

Une vente aux enchères n’est donc pas à attendre avant, au plus tôt, la fin de l’année 2021. Une fois les bandes vendues, encore faudra-t-il adapter le réseau et trouver des solutions aux autres freins au déploiement. La question des normes d’émission des antennes n’a toujours pas de réponse. Le point pose un sérieux problème pour le déploiement à Bruxelles, région la plus stricte d’Europe. Pour assurer un déploiement efficace, la capitale aura besoin d’une limite revue à la hausse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés