Dominique Leroy rejoint le board de Deutsche Telekom

Au sein de Deutsche Telekom, Dominique Leroy s'occupera des pays d'Europe, hors Allemagne. ©BELGAIMAGE

Près d'un an après la fin de son aventure chez Proximus, Dominique Leroy a un nouveau job. Elle rejoindra Deutsche Telekom le 1er novembre.

L'ex-patronne de Proximus aura finalement rebondi à l'étranger une grosse année après avoir annoncé son départ de la maison mauve. L'opérateur allemand Deutsche Telekom a officialisé, ce mardi, l'arrivée de Dominique Leroy au sein de son board.

L'ancienne CEO a précisé sur Twitter qu'il s'agira d'un rôle directement au sein du management. "Je vais être responsable des pays d’Europe à partir du 1er novembre (hors Allemagne). Dix pays, 12 milliards d'euros de chiffre d’affaires et 45.000 personnes. Je travaillerai de Bonn", a-t-elle précisé. "Je suis très heureuse de rejoindre un groupe si prestigieux et important en Europe."

Envies d'ailleurs

Ce n’était plus un secret, l’ex-patronne souhaitait tenter sa chance à l’étranger. C’était d’ailleurs signé. Pour rappel, elle fut nommée à la tête de l’opérateur hollandais KPN, il y a un an, presque jour pour jour. La patronne ne rejoindra finalement jamais l’entreprise. Suite à des interrogations sur un possible délit d’initiés, KPN retira finalement son offre. Quelques semaines avant l’annonce de cette nomination, elle avait revendu pour 285.342,40 euros d’actions Proximus. De quoi susciter l’intérêt de la FSMA et de la justice belge qui avaient ouvert une enquête.

L’affaire fut finalement clôturé au début de l’été sans passer par la case justice. L’ex-patronne préféra opter pour la transaction financière. En versant, près de 108.000 euros à la justice belge, le dossier fut donc refermé et Dominique Leroy à nouveau sur le marché. "Madame Leroy dispose d’excellentes compétences et peut certainement être sélectionnée pour d’autres missions dans d’autres sociétés. Elle est à nouveau sur les radars", nous expliquait, quelques jours après la clôture du dossier, le directeur d’une boite de chasseurs de tête. Il ne s’était visiblement pas trompé.

"Je souhaite apporter mon expérience pour développer davantage le segment Europe et contribuer à la stratégie globale du groupe."
Dominique Leroy
Nouvelle membre du board de Deutsche Telekom

Un moment cité par certains pour remplacer Isabelle Kocher à la tête d’Engie, celle qui fut à la tête de Proximus durant cinq ans reste donc dans son secteur de prédilection.  "J'ai hâte de relever ce nouveau défi et je suis extrêmement heureuse de rejoindre une équipe solide au sein du conseil d'administration de Deutsche Telekom", a-t-elle expliqué dans le communiqué de presse de sa nouvelle entreprise. "Je souhaite apporter mon expérience pour développer davantage le segment Europe et contribuer à la stratégie globale du groupe".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés