Dominique Leroy: un salaire de 800.000 euros?

Dominique Leroy. ©Belga ©BELGA

La CEO de Belgacom, Dominique Leroy, a négocié un package salarial qui va bien plus loin que celui annoncé par le gouvernement. Grâce à différents avantages, sa rémunération totale peut largement dépasser le plafond des 650.000 euros.

Ce qu'on savait de la rémunération de Dominique Leroy, la nouvelle CEO de Belgacom, venait d'un communiqué du ministre des Entreprises publiques disant que cette rémunération s'élèverait à un montant fixe de 500.000 euros assorti d'une rémunération variable de maximum 30% de la rémunération fixe. Et pas de stock-options. Bref, on en était resté à un salaire annuel de 650.000 euros. On n’aurait peut-être pas dû...

Pourquoi?  Il y avait en tous cas un élément qui posait question: dans le cadre de sa fonction précédente, Dominique Leroy bénéficiait de quelques "extras", et il était étonnant qu'elle ne revendique pas la prolongation de ces avantages.

• La liste des extras. En réalité, il semble bien que ce soit ce qu'elle a fait, d'une manière ou d'une autre. Le Standaard rapporte que la nouvelle boss de Belgacom a négocié un package salarial plus avantageux que celui annoncé par le gouvernement. Il faudrait ajouter à cela un versement (qui serait fort généreux) dans le cadre d’une assurance de groupe, qu'elle touchera à sa pension. En outre, elle pourrait compter sur un budget à part pour son véhicule de société, sur une assurance hospitalisation et quelques autres avantages encore.

Il semble qu'au total, la rémunération pourrait ainsi s'élever à 800.000 euros. Dominique Leroy a reconnu l'existence de ces extras : "Mais ce sont tous des extras que j'avais déjà auparavant chez Belgacom, et dont il avait été convenu que je pourrais les garder", a-t-elle déclaré aux journalistes du Standaard.

• Réaction de Dominique Leroy.  A la question de savoir si le versement annuel de 100.000 euros à l'assurance de groupe est correct, la CEO de Belgacom a concédé qu'elle ne connaissait pas les montants qui reposent sur sa tête d'assurée.

Et la réponse du cabinet de Jean-Pascal Labille. L'accord de gouvernement limitant le salaire du CEO de Belgacom à 650.000 euros porte sur le salaire poche. Il prévoit aussi un plafonnement des indemnités de départ à un an de salaire maximum et la suppression des stock options, a affirmé mercredi le porte-parole du ministre des entreprises publiques Jean-Pascal Labille.  "Pour le reste, le gouvernement n'a pas le contrat du CEO de Belgacom en main. Cela relève du Conseil d'administration"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés