Publicité

L'enchère pour la 5G prévue pour le deuxième trimestre 2022

Les arrêtés royaux proposés par la ministre De Sutter ont été approuvés ce jeudi en conseil des ministres. ©Photo News

La mise aux enchères des fréquences 5G se rapproche enfin. Le Conseil des ministres vient d'approuver les arrêtés royaux pour l'encadrer. La version élargie du site "parlons5G" débarque, elle, le 8 novembre.

L'heure n'est pas encore à la mise aux enchères des fréquences 5G mais le dossier avance. Ce jeudi matin, le Conseil des ministres a approuvé les arrêtés royaux qui baliseront la mise aux enchères de la 5G. Le dossier est sur la table des ministres depuis des mois. Afin de pouvoir lancer officiellement le nouveau réseau en Belgique, l'État doit répartir les fréquences entre les différents opérateurs. La démarche, qui se fait lors de chaque lancement de nouveau réseau, suit une procédure stricte menée par l'IBPT, le régulateur du marché.

Dès janvier dernier, un premier projet de loi pour encadrer la vente des fréquences était proposé par Petra De Sutter (Groen), la ministre en charge des Télécoms. Proposé aux acteurs concernés, le projet de loi fut recalé dans un premier temps. Les Régions et le Conseil d'État souhaitaient clarifier certains points, notamment sur la question des conséquences de l'arrivée de la 5G mais aussi sur l'impact de la possible arrivée d'un opérateur supplémentaire sur le marché.

Mesures adaptées

La ministre a donc revu sa copie en revoyant notamment la partie sur les fréquences réservées à un potentiel nouvel acteur. "Le bloc de spectre que nous voulions initialement réserver à un éventuel quatrième et nouvel opérateur télécoms sera limité et la mise aux enchères sera menée selon une approche modulaire. Un éventuel quatrième opérateur peut donc choisir de n'acheter qu'une partie du spectre afin de ne cibler que le marché B2B", explique la ministre dans un communiqué de presse. "Nous répondons ainsi de manière optimale aux préoccupations de chacun et chacune", assure Petra De Sutter.

"Il est particulièrement important que nous puissions maintenant nous préparer réellement à la mise aux enchères de la 5G afin de ne pas prendre encore plus de retard sur nos voisins européens."
Petra De Sutter
Ministre des Télécoms

Les arrêtés royaux enfin signés, le dossier avance enfin. "Il est particulièrement important que nous puissions maintenant nous préparer réellement à la mise aux enchères de la 5G afin de ne pas prendre encore plus de retard sur nos voisins européens et d'éviter toute saturation du réseau 4G", glisse la ministre Groen. La prochaine étape est prévue le 24 novembre prochain lors d'un nouveau Codeco afin de préparer l'organisation de la mise aux enchères. Celle-ci pourra avoir lieu "au deuxième trimestre 2022", assure la ministre dans son communiqué.

Petra De Sutter a également profité du conseil des ministres du jour pour confirmer le lancement le 8 novembre prochain de la version élargie de la plateforme parlons5G. Cette dernière est censée répondre aux interrogations du grand public et renseigner les citoyens, "dans un langage clair, sur les connaissances scientifiques en matière de 5G, comme les effets potentiels sur la santé, les applications de la 5G..."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés