Publicité
Publicité

L'IBPT a un nouveau président

©rv

Michel Van Bellinghen a été nommé au poste de président du régulateur fédéral des télécommunications. L'actuel président de l'IBPT restera à bord et devient membre du Conseil de l'Institut belge des services postaux et des télécommunications.

Changement aussi à la tête de l'IBPT. Comme à la SNCB, des décisions sur les nominations ont été prises lors du conseil des ministres de ce vendredi. Le régulateur fédéral des télécommunications a donc un nouveau président en la personne de Michel Van Bellinghen, un homme qui connaît bien la maison puisqu'il y occupe des responsabilités depuis 2003.

Alexander De Croo (Open Vld), le ministre fédéral de tutelle, lui a souhaité "beaucoup de succès", avec notamment des dossiers comme le développement des nouvelles normes 5G où "l'IBPT peut contribuer à ce que la Belgique soit un pays attractif pour les investissements étrangers dans l’économie numérique", souligne le ministre des Télécoms.

L'actuel président, Jack Hamande, était candidat à sa propre succession, mais continuera finalement à siéger comme membre ordinaire au sein du Conseil de l'IBPT. Une procédure de sélection avait eu lieu via le Selor pour trouver des candidats appropriés pour ce Conseil.

Les candidats Van Bellinghen et Hamande avaient été suggérés pour la présidence par l'organisme de sélection. Après un entretien avec le ministre De Croo, tel que le prévoit l'arrêté royal à ce sujet, Michel Van Bellinghen a été désigné. Luc Vanfleteren et Axel Desmedt ont également été nommé en tant que membre du Conseil de L’IBPT.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés