Publicité

La fin du roaming coûte cher aux entreprises belges à l'étranger

©Oote Boe/Hollandse Hoogte

"Roam Like at Home" a entraîné la libération des usages au niveau mobile de la part des employés. Résultat, les entreprises belges actives à l’étranger ont vu leurs factures gonfler de 15% environ.

Alors que la fin des frais de roaming doit permettre des économies aux citoyens européens, dans la pratique, nombre d'entreprises belges actives à l'international paient désormais plus cher pour leurs communications mobiles à la fin du mois. C'est en tout cas ce qu'il ressort des chiffres compilés par l’entreprise technologique, spécialisée dans l’optimisation financière des ressources corporate, CYC2 (lire "see why, see too"). Les chiffres portent sur la période de juin à décembre de cette année.

Les gens n’ont clairement plus fait attention à leur consommation à l’étranger, ce qui les a amenés à dépasser leur forfait dans de nombreux cas.
Frédéric Witmeur
Directeur général de CYC2

En cause, le fait que "les gens n’ont clairement plus fait attention à leur consommation à l’étranger depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation européenne, ce qui les a amenés à dépasser leur forfait dans de nombreux cas pour leur trafic en Europe désormais facturé comme du trafic domestique", analyse Frederic Witmeur, directeur général ayant travaillé préalablement huit ans chez Orange Business Services, division réservées aux services aux entreprises du géant des télécommunications. Dans le même temps, "les accidents hors Europe se multiplient aussi".

Pour n’en citer qu’un exemple, la firme de big data installée à Lasne confie avoir assisté au cas d’un haut profil d’une entreprise bien connue parti deux semaines en Asie pour un voyage d’affaires. A son retour, l’homme a eu la mauvaise surprise de recevoir une facture quelque peu douloureuse... 197.000 euros (à 17 euros du Mb, avec un peu plus de 10 Gb consommés, on y est vite). Rien que cela!

15%
frais de roaming
En règle générale, le coût moyen des communications mobiles pour les entreprises belges actives à l'étranger a bondi de 15% environ.

Si l’exemple est volontairement choisi pour son côté vertigineux, force est de constater qu’il traduit une tendance bien réelle. Quelque six mois environ depuis l'instauration de "Roam Like at Home", soit la suppression des frais d'itinérance pour les citoyens européens dès lors qu’ils voyagent hors de leur pays d’origine, le coût moyen des communications pour les entreprises a bondi d'environ 15%, indique CYC2 sur base des données de ses six plus gros clients business, soit plusieurs milliers de cartes SIM.

Le coût moyen est passé pour ces clients de 40 à 50 euros, une augmentation due à l’impact des cas isolés et autres accidents qui peuvent passer inaperçus dans une flotte de plusieurs milliers de cartes.

"Au final, tout cela représente une bonne opération pour les opérateurs, car la facture des clients ne va pas baisser," conclut Frederic Witmeur.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés