La maison-mère de Telenet vend pour 18 milliards

©REUTERS

Vodafone a acheté pour 18,4 milliards d'euros d'actifs de Liberty Global (la maison-mère américaine de Telenet) en Europe continentale. Cela concerne des activités en Allemagne, en Hongrie, en Roumanie et en République tchèque.

Vodafone Group a annoncé l'acquisition d'actifs du câblo-opérateur américain Liberty Global en Allemagne et dans trois pays d'Europe orientale et centrale dans le cadre d'une transaction qui les valorise à 18,4 milliards d'euros.

Le groupe britannique, deuxième opérateur mondial de téléphonie mobile, avait déjà dit en février négocier le rachat d'actifs de Liberty Global en Allemagne, en République tchèque, en Hongrie et en Roumanie. Des sources avaient indiqué début mai qu'un accord était en vue.

"La transaction accélère la stratégie de Vodafone de convergence des communications en permettant de consolider ses opérations en Allemagne, son premier marché, et sur ses marchés d'Europe centrale et de l'Est", explique Vodafone. 

L'opérateur britannique dit ainsi vouloir créer un "challenger national" pour Deutsche Telekom, l'opérateur historique en Allemagne, "avec une échelle permettant d'accélérer la mise en oeuvre des ambitions du gouvernement dans le numérique."

Côté belge, si cette transaction ne doit a priori pas avoir de conséquence directe, elle pourrait tout de même permettre à Telenet de bénéficier du soutien financier de sa maison-mère, forte de ce nouveau trésor de guerre. Dans quel cadre? Celui du rachat de Nethys, évoqué par John Porter, CEO de l'opérateur télécoms en Belgique. Le patron avait alors évoqué être disposé à mettre jusqu'à 1,3 milliards d'euros sur la table à cet effet. Reste que l'homme fort, intérrogé sur ce point, avait alors nié une quelconque aide de Liberty dans le dossier, Telenet ayant " la capacité d’assumer" à son niveau.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect