Publicité
Publicité

L'emploi sacrifié sur l'autel de la digitalisation

Le chiffre de 2.000 emplois menacés est tombé ce mardi, de source syndicale. Mis devant le fait accompli, le Premier ministre a convoqué la CEO du groupe ce mercredi pour qu’elle s’explique. Le cours de l'action a été suspendu ce mercredi matin.