Publicité
Publicité

Le déclin du SMS, ce manque à gagner de 3 milliards qui ne pose pas problème

Une étude américaine estime que le déclin de l'utilisation du SMS entrainera en cinq ans un manque à gagner de 3 milliards de dollars pour les opérateurs, à l'échelon mondial. Côté belge, c'est très loin d'être un problème.