Les appels moins chers à partir d'août

Les tarifs de terminaison sur les réseaux mobiles sont les tarifs de gros que Mobistar, Base et Proximus se facturent entre eux vont baisser à partir du mois d'août. Grâce à cela, une conversation d'un téléphone fixe vers un gsm pourrait coûter jusqu'à 20% moins cher.

Selon le site de l'IBPT (Institut belge des services postaux et des télécommunications), la première baisse tarifaire des charges MTR pour 2010 entrera en application à la date du 1er août 2010. Cette baisse avait déjà été annoncée mais la date de début n'était pas encore connue.

 

Les tarifs MTR (Mobile Terminating Rates) constituent une part importante des tarifs d'appel que les consommateurs doivent payer à leurs opérateurs mobiles. Ces tarifs désignent les tarifs de gros qu’un opérateur de téléphonie mobile facture à d’autres opérateurs (fixes, mobiles, étrangers) lorsque ces derniers font aboutir un appel téléphonique sur le réseau mobile de l’opérateur en question.

 

Dans un premier temps, dès cette année 2010, les baisses tarifaires imposées aux trois opérateurs mobiles belges entraîneront une réduction de près de 50% (d’environ 9 cent par minute à moins de 5 cent par minute) des tarifs MTR moyens pratiqués en Belgique. De plus, le degré d’asymétrie tarifaire entre opérateurs sera aussi substantiellement réduit par rapport à la situation actuelle (de l’ordre de 75%).

 

Dans une seconde phase, d’ici le 1er janvier 2013, les tarifs MTR des trois opérateurs mobiles convergeront vers un tarif unique très bas, de l’ordre de 1 cent par minute, reflétant le niveau des coûts qui sont strictement associés à la fourniture du service de terminaison d’appel pour un opérateur efficace exploitant

un réseau mobile en Belgique.

 

Baisse des prix

 

Le gendarme des télécoms, l'IBPT, s'attend à ce que les prix pour les consommateurs diminuent. En tant qu'acteur dominant, Proximus sera obligé de repercuter les baisses de prux. La forte compétitivité mettre la pression sur les prix du commerce de détail. Lors de l'annonce de cette baisse des tarifs MTR en février, le patron d'IBPT, Luc Hindryckx, avait déclaré que cette dernière pourrait faire diminuer de 20% le prix d'une conversation d'un téléphone fixe vers un gsm.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés