Publicité
Publicité

"Les prévisions d’Orange Belgium sont conservatrices"

Orange Belgium table sur un ebitdaal compris entre 320 et 340 millions d'euros pour 2021. ©BELGA

Les analystes financiers sont unanimes après la publication des résultats d’Orange Belgium supérieurs aux attentes: ses prévisions sont conservatrices.

Il y a essentiellement trois choses à retenir des résultats du deuxième trimestre publiés ce lundi par Orange Belgium .

Sur le plan commercial, l’opérateur séduit encore davantage de clients tant au niveau du câble que du mobile postpayé, et cela, malgré un environnement très compétitif.

Cela se reflète, en toute logique, dans le compte de résultats avec des revenus en hausse de 7,5%, à 325 millions d’euros, et supérieurs de 2% au consensus des analystes. Idem pour l’ebitdaal qui atteint 91 millions (+6%), soit 4% de mieux qu’anticipé.

Enfin, le groupe a réitéré ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice, et table, entre autres, sur un ebitdaal compris entre 320 millions et 340 millions d’euros.

"Une augmentation de la guidance de 320-340 millions à 330-350 millions aurait été justifiée à nos yeux."
Ruben Devos
Analyste chez KBC Securities

De plus en plus conservatrice

Une estimation que Ruben Devos, de KBC Securities ("conserver"; 22 euros), juge quelque peu conservatrice à ce stade. "Une augmentation de la guidance de 320-340 millions à 330-350 millions aurait été justifiée à nos yeux", avance-t-il. Il compte d’ailleurs revoir ses estimations pour atteindre le haut de la fourchette.

Même son de cloche du côté d’ING, où David Vagman ("acheter"; 29 euros) estime que la fourchette semble de plus en plus conservatrice après deux trimestres au cours desquels l’ebitdaal s’est révélé meilleur que prévu. Il souligne qu’au second semestre, Orange tirera les fruits de son plan d’économie, qu’il bénéficiera d’une croissance des revenus du câble ainsi que de la reprise dans le roaming. Avant la publication des chiffres trimestriels, le consensus tablait sur un chiffre de 335 millions d'euros et l’analyste sur 346 millions.

L'action stagne

Vivien Maquet, de Degroof Petercam ("conserver"; 22 euros), abonde également dans ce sens et explique cette frilosité par la faible visibilité autour de l’impact de la pandémie sur le second semestre. Il estime, par ailleurs, que l’opérateur devrait poursuivre sur sa lancée commerciale avec une forte croissance des clients dans son offre convergente.

Malgré ce tableau encourageant, le titre n'a pas vraiment décollé, terminant la séance sur un léger gain de 0,21% à 19,50 euros dans un marché hésitant. Il reste donc toujours sous le prix de 22 euros proposé lors de l’OPA lancée par Orange avec le résultat que l’on sait.  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés