Michel Combes (Alcatel) ne touchera que la moitié de sa prime

©BELGAIMAGE

Le montant initial de la prime (14 millions d'euros) de l'ex-directeur général d'Alcatel-Lucent, Michel Combes, avait fait scandale l'année dernière, notamment parce qu'il n'est resté que huit mois à la tête de l'équipementier télécoms.

Alcatel-Lucent a annoncé vendredi avoir revu à la baisse les indemnités de départ de son ex-directeur général Michel Combes à un maximum de quelque 7,95 millions d'euros, afin de se conformer aux recommandations émises par le Haut Comité de gouvernement d'entreprise, chargé de faire respecter le code de bonne conduite Afep-Medef.

Le montant très élevé de cette prime, qui atteignait initialement près de 14 millions, avait fait scandale ainsi que l'annonce du départ de Michel Combes avant même la finalisation du rachat d'Alcatel-Lucent par le finlandais Nokia.

Michel Combes est devenu début septembre directeur des opérations d'Altice, la holding de l'homme d'affaires Patrick Drahi, et président de sa filiale française Numericable-SFR.

Dans son communiqué, Alcatel-Lucent précise que Michel Combes restera "à disposition de l'entreprise" jusqu'à la finalisation du rachat par Nokia.

Il bénéficiera finalement de stock options pour un montant maximum de 4,85 millions d'euros, versées en plusieurs tranches et subordonnées à la réussite de la fusion avec Nokia.

Le montant de la clause de non-concurrence qui lui sera versée est ramené à 3,1 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect