Pour Proximus, tous les concurrents des GAFA sont d'éventuels partenaires

©Photo News

Le nouveau patron de Proximus présentera sa stratégie le 31 mars prochain. En attendant, l’opérateur a annoncé avoir trouvé un accord avec la RTBF pour la diffusion du média public sur sa plateforme Pickx.

Encore relativement discret depuis sa nomination fin novembre à la tête de Proximus, Guillaume Boutin a profité du début d’année pour s’exprimer sur ses premiers jours comme CEO. Préférant garder le contenu précis de sa stratégie pour le 31 mars prochain, date à laquelle il présentera officiellement son plan d’attaque, il a néanmoins donné les quelques grandes lignes de son ambition. "Notre objectif est d’être sur le premier écran des smartphones de nos utilisateurs et être un leader sur les réseaux de nouvelle génération". Pour cela, Proximus ne serait d’ailleurs pas contre l’idée de s’entourer. "Aujourd’hui, lorsque vous demandez aux acteurs du monde bancaire, des médias, des distributeurs qui est leur principal concurrent, la réponse est toujours la même: les GAFA. Tous les acteurs qui ont ce compétiteur direct sont donc de potentiels partenaires", explique le patron de Proximus, confiant face aux géants du web. "À l’inverse d’eux, nous avons l’avantage d’avoir une relation directe avec nos clients. Si nous parvenons à mettre en place un bon plan d’exécution de nos ambitions, il n’y a aucune raison pour ne pas atteindre le niveau de développement que l’on souhaite obtenir".

"À l’inverse des géants américains, nous avons l’avantage d’avoir une relation directe avec nos clients."
guillaume boutin ceo de proximus

L’une des importantes collaborations du groupe a d’ailleurs été confirmée dans la matinée. Après quelques mois de négociations, Proximus et sa plateforme Pickx ont finalement trouvé un accord pour la diffusion des chaînes de la RTBF. "Il y avait quelques inquiétudes par rapport à notre nouvelle offre qui n’est plus linéaire. Nous avons pu y répondre. Mais nous avons besoin l’un de l’autre". Cet accord est le deuxième signé. Reste encore à convaincre au niveau francophone le groupe RTL. "Mais nous allons trouver un accord", assure le patron.

Le patron est également revenu longuement sur la première polémique qu’avait suscitée une erreur dans ses diplômes, dans sa bio diffusée sur le site internet de Proximus. "Je suis assez gêné de devoir revenir en détail sur tout ça mais je prends le temps de le faire car cette polémique m’a touchée personnellement". Le patron a donc passé en détail ses différentes formations. "Je dispose d’un diplôme en ingénieur télécom d’une grande école et un autre de HEC, considérée comme l’une des meilleures écoles de commerce au monde. Avec ce double bagage, je n’ai absolument pas besoin d’un MBA, ce que je n’ai d’ailleurs jamais revendiqué. Ce genre d’infos est d’ailleurs facilement vérifiable. Le CV que j’ai envoyé aux chasseurs de têtes lors de mon arrivée chez Proximus se trouve ici dans la data room."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n