Profit warning de Nokia, le titre s'écrase

Olli-Pekka Kallasvuo, chief executive officer de Nokia

Le numéro un mondial des téléphones mobiles a lancé mercredi un avertissement sur ses résultats du deuxième trimestre, réduisant ses prévisions de vente et de marge opérationnelle en raison de la baisse de l'euro et de la concurrence, "notamment dans le haut de gamme".

Le numéro un mondial des téléphones mobiles, le finlandais Nokia, a lancé mercredi un avertissement sur ses résultats, en raison de la baisse de l'euro et d'une concurrence accrue dans le haut de gamme, entraînant un plongeon de l'action. A la suite de l'annonce, l'action Nokia, déjà proche de son plus bas niveau depuis près de douze ans, chutait lourdement en Bourse: vers 12H40 GMT à la Bourse d'Helsinki, le titre plongeait de 9,6% à 7,16 euros, dans un marché en baisse de 2%.

"Au cours du deuxième trimestre, de nombreux facteurs ont affecté négativement et plus que prévu les activités de Nokia", indique dans un communiqué le géant finlandais.

Nokia a réduit notamment ses prévisions de chiffre d'affaires et de marge opérationnelle de sa division clé "Appareils et Services"."Ces facteurs incluent: l'environnement concurrentiel, notamment dans le haut de gamme, et des changements de la gamme vers des produits à marges légèrement inférieures. De plus, la récente dépréciation de l'euro affecte le coût des biens vendus, les revenus opérationnels et les stratégies de prix dans le monde", poursuit Nokia.

Conséquence, le groupe dit désormais prévoir pour sa division "Appareils et Services" d'être "dans la fourchette basse ou légèrement en-dessous" de sa précédente prévision d'un chiffre d'affaires compris entre 6,7 milliards et 7,2 milliards d'euros pour le deuxième trimestre.

La marge opérationnelle de la division devrait également être "dans la fourchette basse ou légèrement en-dessous" de l'ancienne prévision de 9-12%, selon Nokia. Le groupe révise également en baisse sa prévision de marge opérationnelle pour l'année, qui devrait être dans la fourchette basse ou inférieure aux 11-13% précédemment annoncés.

Nokia indique également qu'il s'attend désormais à une légère baisse de sa part de marché en valeur en 2010, alors que le groupe tablait jusqu'à présent sur une hausse.  Des rumeurs avaient circulé la semaine passée sur les marchés que Nokia, en difficulté depuis plusieurs trimestres et qui peine à combler son retard sur le créneau porteur des smartphones, préparait un avertissement sur résultats.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés